Airbus estime que l'A350 n'est pas affecté par l'avis de l'OMC

PARIS (Reuters) - Airbus a déclaré qu'il poursuivait "de plus belle" ses discussions avec les Etats européens relatives au financement de l'A350, son nouveau long-courrier, estimant que ces pourparlers n'étaient en rien affectés par l'avis rendu mercredi par l'OMC sur les subventions à l'industrie aéronautique.

Partager

"(...) L'A350 n'est pas affecté par les conclusions de l'OMC. De concert avec les quatre Etats, nous avançons à toute allure", a déclaré Rainer Ohler, directeur de la communication d'Airbus, filiale d'EADS, dans un e-mail.

"La finalisation et le calendrier des annonces sont du ressort des Etats. De ce fait, nous ne pouvons faire aucun commentaire à ce sujet", a-t-il ajouté.

Les juges de l'Organisation mondiale du commerce ont infligé mercredi un revers cinglant à l'Union européenne en lui ordonnant de supprimer certaines subventions à l'exportation accordées à Airbus.

Dans son rapport de plus de 1.000 pages, le "groupe spécial" de l'OMC estime que l'avionneur européen n'a pu lancer une série d'avions civils que grâce aux subventions de l'UE et des Etats membres que sont la France, l'Allemagne, l'Espagne et le Royaume-Uni. Sans ces aides, Airbus aurait été une société très différente et nettement moins puissante, indique le rapport.

Tim Hepher, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS