Airbus en forme à Farnborough

La réforme de l'assurance-maladie adoptée par les députés. Naissance d'un nouveau géant de la musique. France Télécom finalement condamné par Bruxelles...

Partager

Airbus en forme à Farnborough. Le constructeur aéronautique européen a annoncé la signature d'un protocole d'accord avec Etihad, une jeune compagnie aérienne de Dubaï, portant sur un montant de 7 milliards de dollars, rapportent La Tribune et le Financial Times. Elle comprend 24 commandes fermes pour des gros porteurs, notamment 4 A380, 8 A340 et 12 A330 et des options sur une douzaine d'autres appareils. Les livraisons devraient s'échelonner à partir de 2006. Le salon britannique a par ailleurs été l'occasion pour Thales, spécialiste de l'électronique de défense, de révéler un contrat avec le gouvernement anglais pour développer un programme de drones de surveillance. Il a été remporté au détriment d'un consortium regroupant Northtrop Grumman et BAe Systems et porterait sur un montant de 1,2 milliard d'euros.

La réforme de l'assurance-maladie adoptée par les députés. Chantier du dossier médical, lutte contre les abus, forfait de un euro par acte, hausse ciblée de la CSG et de la contribution des entreprises, prolongation de la CRDS, aide à l'acquisition d'une mutuelle, après 142 heures de débat et l'examen de milliers d'amendements, le projet de loi de Philippe Douste-Blazy est finalement passé. Sans poser trop de difficultés, avec la neutralité des syndicats, malgré l'opposition de gauche et les divergences avec L'UDF, remarque Les Echos. Pour La Tribune, c'est une montée en puissance des assurances et des mutuelles, qui vont devenir des partenaires à part entière du système de santé.

Naissance d'un nouveau géant de la musique. La Commission européenne a accepté sans conditions le mariage du Japonais Sony avec l'Allemand BMG, filiale de Bertelsmann, il s'unissent pour faire face à la crise qui frappe le secteur, note Le Figaro. Du coup les cinq majors du disque vont se réduire à quatre, le nouvel ensemble devenant leader mondial avec plus de 25 % de part de marché, devant Universal Music qui en possède environ 23,5 %, souligne Les Echos. Ce dernier restera néanmoins numéro un en Europe. En 2003 Sony Music a réalisé un chiffre d'affaires de 4,3 milliards d'euros, tandis que BMG affichait un chiffre de 2,7 milliards. Le nouveau groupe espère des économies de 350 millions de dollars par an et devrait opérer des restructurations douloureuses.

France Télécom finalement condamné par Bruxelles. Malgré l'opposition d'une partie de ses collègues, le commissaire à la Concurrence a estimé que le régime dérogatoire de taxe professionnelle, dont l'opérateur français a bénéficié pendant plusieurs années, constituait bien une aide d'Etat illégale, indique Les Echos. Il condamne celui-ci a rembourser entre 1,2 et 1,7 milliard d'euros, intérêts compris à l'administration fiscale. France Télécom a annoncé qu'il déposerait un recours devant la Cour européenne de justice, et Bercy n'exclue pas de faire également appel. Mario Monti a également estimé que l'avance d'actionnaire de 9 milliards d'euros proposée par le gouvernement et qui a servis de garantie aux autres investisseurs, "avait amélioré de manière significative la situation financière de l'opérateur et créé une charge potentielle sur les ressources de l'Etat". Mais il renonce à la sanctionner.

Accompagner et pérenniser, une priorité pour les PME. Le rapport de Jean-Pierre Denis, le président de la BDPME, sur le rapprochement des différentes administration qui aident les PME, pointe les carences et les faiblesses du système: Dispersion des outils, coûteuse pour l'Etat et complexe pour les entreprises, et lacunes des financements dans les différents stades de développement des PME. Il prône la mise en place d'un interlocuteur unique, "une agence des PME" qui aurait une organisation par métiers, faciliterait les financements, mais également l'accès des PME aux marchés publics. Christian Jacob, ministre délégué aux PME, explique ses objectifs dans un entretien à La Tribune.

Infineon va tomber dans le rouge. Après plusieurs trimestres consécutifs de profits, le fabricant de semi-conducteurs prévoit des pertes pour le troisième trimestres. Le groupe allemand est sous le coup d'enquêtes de la part des autorités antitrust américaine et européenne, qui soupçonnent des ententes sur les prix des mémoires Dram de la part de plusieurs fabricants, relève le Wall Street Journal. 25 plaintes ont été déposées, dont certaines par de grands utilisateurs comme Dell. Plusieurs autres électroniciens sont sur la sellette, notamment les deux Coréens Samsung et Hynix et l'américain Micron. Après 28 millions d'euros l'année dernière, Infineon a provisionné 180 millions pour faire face à d'éventuelles sanctions.

Ioukos, les investisseurs craignent le pire. Le ministre russe de la justice a annoncé préparer la vente de Iouganskneftegaz, la principale filiale de production de brut du géant pétrolier accusé de fraude fiscale, et dont le dirigeant Mikhail Khodorkosvsky, est en prison depuis l'automne dernier. Celle-ci produit plus de 60 % du total de la compagnie pétrolière. Sa vente, qui pourrait profiter à une entreprise publique ou à une compagnie proche du Kremlin, signifiera le démantèlement définitif du plus gros pétrolier russe, au mépris des droits de la propriété, rapporte le Financial Times.


Didier RAGU

A demain !




Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS