Airbus, EDF, CMA-CGM... Quelles entreprises ont conclu des accords lors de la visite du président chinois en France ?

Le président chinois est en visite d'État en France du 24 au 26 mars. À cette occasion, de nombreuses entreprises françaises ont annoncé des contrats avec la Chine ou les industriels du pays. Airbus, EDF, Schneider Electric et CMA-CGM sont en tête d'affiche. L'Usine Nouvelle fait le point sur les principaux projets.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Airbus, EDF, CMA-CGM... Quelles entreprises ont conclu des accords lors de la visite du président chinois en France ?
Le président chinois Xi Jinping. (Image d'archive)

Il pleut des contrats à l’occasion de la visite du président chinois Xi Jinping en France. Lundi 25 mars, de nombreux industriels français ont annoncé des accords avec des entreprises chinoises. Selon l’Élysée, ces transactions et ces investissements réciproques représentent environ 40 milliards d’euros dans divers secteurs.

Une commande de 300 avions pour Airbus

C’est de loin le plus gros contrat révélé pour la visite d’État du président chinois. L’entreprise étatique chinoise CASC (China Aviation Supplies Holding Company) va acquérir 300 appareils Airbus. Le montant de l’accord n’a pas été révélé mais il s’élèverait à 30 milliards d’euros si l’on se réfère au prix catalogue.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

EDF s’engage dans l’éolien offshore chinois

EDF a remporté un accord de 1 milliard d’euros dans le cadre d’un partenariat avec l’électricien chinois China Energy Investment Corporation (CEI). Le projet porte sur deux parcs éoliens offshore et un réseau de chaleur et de froid. Pour EDF, il s’agira d’une première dans l’éolien offshore chinois.

Schneider Electric va moderniser les usines de PCC

Le spécialiste français de matériel électrique va moderniser les sites de Power Construction Corporation (PCC), entreprise chinoise de construction. Les sites concernés sont situés en Chine mais aussi en Arabie saoudite et à Dubaï (Émirats arabes unis). Selon zonebourse, l’accord représente 6 milliards d’euros mais il ne précise pas la répartition entre Schneider Electric et PCC.

CMA-CGM achète 10 porte-conteneurs au conglomérat chinois CSSC

CMA-CGM a annoncé l’achat de 10 porte-conteneurs qui seront construits en Chine par la China State Shipbuilding Corporation (CSSC), un des principaux conglomérats publics chinois dans le secteur de la construction navale. Le prix des navires est estimé à 1,2 milliard d’euros. Ils comprennent cinq bateaux propulsés au gaz naturel liquéfié (GNL) et d’une capacité de 15 000 conteneurs équivalent vingt pieds (EVP). “Les cinq autres navires de cette commande seront équipés de scrubbers hybrides permettant l’élimination des émissions de soufre et de particules fines”, indique le groupe français. Eux aussi auront une capacité de 15 000 EVP pour une longueur de 366 mètres.

Les 10 porte-conteneurs seront livrés à partir de 2021. Ils doivent être exploités par l’armateur français sur les lignes Asie-Méditerranée. CMA-CGM et la CSSC ont aussi annoncé “un accord de coopération structurant afin de développer des navires plus performants et plus respectueux de l’environnement”.

Levée d’embargo sur les volailles françaises

Ce n’est pas un contrat mais un accord important pour le secteur agroalimentaire. Les deux pays ont annoncé une reprise imminente, dans les prochains mois, des exportations de pattes, de têtes et d’ailes de poulets congelés vers la Chine, rapporte Boursorama. L’embargo sur les produits français avait été imposé en décembre 2015, à la suite de la crise de la grippe aviaire. Un accord supplémentaire sur les mollusques devrait aussi faciliter les exportations.

Quadran et Bpifrance développent les énergies renouvelables

Quadran, filiale de Direct Énergie, et Bpifrance ont signé avec Sus Environement, spécialiste chinois du traitement des déchets, un protocole d’accord sur le développement des énergies renouvelables. La présidence française a estimé le montant du projet entre 1 et 1,5 milliard d’euros sans préciser la répartition, rapporte BFM TV.

Fives et CNBM veulent renforcer les technologies vertes

Le groupe d’ingénierie industriel Fives a aussi révélé une collaboration avec le constructeur chinois China National Materials (CNBM). Les deux entreprises chercheront à mettre en oeuvre des technologies vertes, notamment dans les pays africains. Ici encore, la répartition de l’accord, estimé à 1 milliard d’euros, n’est pas connue.

Liebherr Aerospace signe un contrat pour équiper un avion COMAC

Enfin, selon BFM TV, la filiale française du groupe Liebherr, Liebherr-Aerospace, aurait décroché avec la COMAC (Commercial Aircraft Corporation of China) un contrat d’achat de système de contrôle environnemental pour le projet ARJ21, un avion régional bi-moteur. Le montant est estimé à 41 millions d'euros.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS