Airbus dément tout nouveau retard sur l’A350

L’avionneur table toujours sur une première livraison de son long courrier en 2013 malgré les difficultés rencontrées par certains de ses sous-traitants dans la maitrise des matériaux composites.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Airbus dément tout nouveau retard sur l’A350

Fabrice Brégier, n°2 d’Airbus a démenti tout nouveau retard sur le calendrier sur son futur long-courrier, l’A350 XWB. "Le programme reste difficile mais nous restons sur notre calendrier (…). Nous affrontons la première épreuve de vérité. Ce qui a été dessiné doit maintenant être produit et bientôt assemblé pour une première livraison de l’appareil en 2013. Nous avons tiré les leçons des retards de l’A380 : on ne brûle pas les étapes", a-t-il dit s’exprimant devant les journalistes de l’AJPAE (association des journalistes professionnels de l’aéronautique et de l’espace). Il répond ainsi à certaines compagnies aériennes qui ont fait état de retards possibles. Et notamment la compagnie de Hong-Kong, Cathay Pacific qui a commandé 30 A350 et qui attend son premier appareil de ce type pour fin 2015.

L’assemblage des avions doit démarrer sur Toulouse avant la fin de l’année. Paradoxalement, les principales difficultés ne viennent pas de la fabrication des grands panneaux en matériaux composites mais par les plus petites pièces comme les fixations, les cadres ou les raidisseurs. "Des sous-traitants qui n’ont pas l’habitude des matériaux composites, ont essuyé les plâtres. Ils ont rencontré certaines difficultés pour trouver la bonne qualité des matériaux et définir les process de contrôle."

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Par contre, l’avionneur a confirmé vouloir travailler encore sur les autres versions de l’A350, notamment la version allongée dite -1000. "Nous entrons dans la phase de détail de la configuration. On a l’occasion d’apporter des améliorations", indique le dirigeant de l’avionneur. Une manière de répondre aux critiques formulées par certaines compagnies sur certaines faiblesses de l’appareil. Des discussions avec Rolls Royce pour améliorer la motorisation de l’appareil devraient aboutir dans les semaines qui viennent.

Les nouvelles concernant l’A380 sont mitigées. La montée en cadence du super-jumbo pourrait pâtir des difficultés d’un des fournisseurs de Rolls Royce, motoriste du gros porteur. Son partenaire japonais IHI, qui fournit les aubes du moteur, a subi de plein fouet les effets du tsunami. "L’usine d’IHI est située à proximité de l’épicentre du séisme, à une cinquantaine de Km de Fukushima. Elle a été inondée. La production a depuis repris et devrait retrouver son niveau nominal courant juillet selon Rolls Royce", a précisé Fabrice Brégier. Airbus espère toutefois livrer environ 25 A380 cette année.

Pour ses autres appareils, le dirigeant d’Airbus a confirmé les montées en cadence. L’A330 sera produit à 9 appareils par mois en 2012 puis 10 en 2013. L’A320 sera assemblé à 42 appareils par mois fin 2012 contre 36 aujourd’hui.

Enfin, le dirigeant s’attend à un bon crû 2011 du salon du Bourget. "La reprise est là. On est passé d’une évolution du trafic aérien de -4% en 2009 à +7 ou +8% cette année malgré les difficultés intervenues au Japon ou les événements intervenus au Maghreb", s’est félicité le dirigeant de l’avionneur. A cette occasion, Airbus espère dépasser la barre des 500 commandes pour son nouvel A320 NE0 remotorisé.

Pour faire face à ce surcroît d’activités, Airbus ouvre à fond les vannes de l’embauche. L’avionneur compte recruter cette année 4000 personnes en Europe dont la moitié en France contre 2200 l’an dernier.

Hassan MEDDAH

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS