Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Airbus livre un premier A350-1000, son plus grand biréacteur

Olivier James , , ,

Publié le , mis à jour le 21/02/2018 À 07H50

Vidéo Airbus a livré mardi 20 février à Qatar Airways le premier A350-1000 à Toulouse. L’avionneur européen espère gagner de nouvelles parts de marché dans les long-courriers de plus de 350 places.

Airbus livre un premier A350-1000, son plus grand biréacteur © Airbus

C’est le plus grand biréacteur jamais construit par Airbus. Avec ses 73,78 mètres de long – sept de plus que son petit-frère l’A350-900 – l’A350-1000 pourrait faire la différence : l’appareil peut transporter 360 passagers et jusqu’à 440 selon les configurations. Une capacité qui a séduit Qatar Airways. Airbus a livré mardi 20 février à Toulouse le premier exemplaire, sur les 37 commandés, de son dernier-né sorti des lignes d’assemblage. Dans la gamme d’avions de l’avionneur, il fait la jonction entre l’A350-900 et l’A380.

L’A350-1000, qui entre en concurrence avec l’actuel Boeing 777-300ER, va-t-il permettre à Airbus de gagner des parts de marché face à Boeing ? Il est en tout cas mis en service deux ans avant ses futurs concurrents, versions modernisées du vieillissant 777-300ER, que sont le 777-8X (350 sièges) et le 777-9X (400 sièges), livrés à partir de 2020. Reste que l’A350-1000 ne cumule que 169 commandes – et la famille A350 un total de 854 commandes – contre 326 commandes pour les deux versions à venir du 777X. Airbus mise notamment sur les besoins de renouvellement des compagnies aériennes du 777-300ER.

L'A350-900 ULR attendu à la fin de l'année

L’avionneur européen met en avant l’efficacité de son modèle. "A l'instar de l'A350-900, l'A350-1000 présente les toutes dernières innovations en termes d’aérodynamique, de conception et de technologies avancées, pour atteindre une réduction de 25 % du coût d'exploitation par rapport aux appareils concurrents de génération antérieure", peut-on lire dans le communiqué. Des performances en partie dus au moteur de Rolls-Royce, le Trent XWB-97, le plus puissant jamais développé pour Airbus. L’avionneur compte augmenter les cadences de production de l’A350 pour les porter à 10 appareils par mois d’ici la fin de l’année 2018.

Mais les deux avionneurs font face à un marché des long-courriers atone. "Ce marché est un peu compliqué, reconnaît-on chez Airbus. Il faut avoir les reins solides pour posséder une flotte de long-courriers et beaucoup de compagnies aériennes n’en ont pas les capacités". Depuis 2014, comme le souligne un document du cabinet de conseil AlixPartners, le carnet de commandes total des avionneurs sur ce segment décroit, passant à cette date de 2747 appareils à 2492 en 2016. Ce qui pourrait se traduire d’ici 2020 à un niveau de production stable d’environ 460 appareils par an.

Pour tenter encore une fois de se différencier de son concurrent, Airbus prévoit de mettre en service d’ici la fin de cette année l’A350-900 ULR (pour Ultra Long Range, grand rayon d’action) : annoncé en octobre 2015, cet A350-900 muni d’un réservoir de carburant modifié sera en mesure d’assurer des vols de plus de 19 heures. Après l’A321neo LR qui a effectué son premier vol transatlantique le 13 février dernier, Airbus compte encore une fois mettre en pratique les préceptes de l’innovation incrémentale pour garnir son offre à peu de frais.

L'A350-1000 de Qatar Airways vole avec un A350-900 :

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus