Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Airbus de l’énergie, investissements étrangers, vente de satellites au Maroc, Yahoo !… la revue de presse de l’industrie

Sylvain Arnulf ,

Publié le

Dans l’actualité ce 4 février, l’enquête des Echos sur un mini-Airbus de l’énergie, l’attractivité du site France, les bonnes affaires de la vente au Maroc et le probable retour d’un moteur de recherche conçu par Yahoo !

l'Airbus de l’énergie existe déjà, mais à échelle réduite

 

 

François Hollande a appelé de ses vœux la création d’un Airbus de la transition énergétique. Cette société existe, mais en miniature : il s’agit de l’entreprise franco-allemande Hager. Les Echos lui consacre son enquête du jour. "Faire travailler Français et Allemands dans une même entreprise, et dans le domaine énergétique, c’est possible !  A Obernai, en Alsace, le groupe Hager le démontre depuis près de soixante ans. Cette entreprise familiale, spécialisée dans les équipements électriques, pourrait même être le symbole de la coopération rêvée par François Hollande… Sauf que sa réussite ne doit rien aux politiques", juge le quotidien.

Le reportage énumère des différences culturelles à surmonter. "Sur le plan de la culture d’entreprise d’abord, consensuelle en Allemagne, souvent conflictuelle en France. La direction en a fait l’expérience il y a un an quand quelques salariés ont bloqué une usine en Isère pendant dix-sept jours, afin d’obtenir des augmentations. Sur le plan technique également : les Français relient le courant au panneau de sécurité par le haut, les Allemands par le bas. En France, les armoires électriques sont en plastique, en Allemagne, le client exige de la tôle. Et ainsi de suite".

"De fait", conclut le quotidien, "ce sont les conceptions mêmes de la production et de la distribution d’énergie qui s’opposent". Un paramètre à prendre en compte au moment de bâtir un éventuel nouveau champion franco-allemand de la transition énergétique.

François Hollande veut séduire les patrons étrangers

 

 

Toujours dans Les Echos ce mardi, l’épineuse question de l’attractivité du site France. La France attire moins, note le quotidien, mais ce recul est difficile à quantifier. Pour y remédier, le président de la République reçoit à l’Elysée ce 4 février les auteurs du Manifeste des entreprises étrangères, paru dans Les Echos en décembre. "Cinquante patrons de filiales de grands groupes internationaux y tiraient la sonnette d’alarme, expliquant : ‘Depuis quelques années, nous avons de plus en plus de mal à convaincre nos maisons mères d’investir et de créer des emplois en France (…) Il ne saurait y avoir de rebond sans confiance’, rapppelle le journal.

Un Conseil de l’attractivité va être réunir mi-février. "L’exécutif promet des mesures pour faciliter l’accueil des investisseurs étrangers (avec un parcours administratif simplifié pour les cadres étrangers et leur famille), renforcer l’attractivité des universités, simplifier les procédures douanières (notamment portuaires) ou encore réorganiser les différents dispositifs de soutien public pour promouvoir la France et ses entreprises à l’étranger", synthétise le quotidien économique.

Le Maroc, troisième client de l’industrie française de l’armement

 

 

En 2013, le Maroc a été le troisième client de l’industrie française de l’armement, derrière l’Arabie Saoudite et Singapour. Un contrat a permis au Royaume de monter sur le podium. Il était jusqu’ici resté confidentiel, mais La Tribune en révèle la teneur. "Selon des sources concordantes, Astrium (devenu Airbus Space Systems) et Thales Alenia Space (TAS), en tant que maître d'œuvre, ont signé l'année dernière un contrat portant sur la vente de deux satellites d'observation de type Pléiades au Maroc en deux phases (1 + 1)", écrit Michel Cabirol sur le site d’information économique. Le montant de ce contrat s’élèverait à 500 millions d’euros, lancement compris, selon La Tribune.

Volte-face de Yahoo!, qui veut son propre moteur de recherche

D’après le site Re/Code, Marissa Mayer a lancé deux projets internes, aux noms de code "Fast break" et "Curveball", dont l’objectif est de re-créer un moteur de recherche "maison". Il s’agit d’une volte-face : en 2009, la société avait adopté Bing, le moteur de recherche de Microsoft. Yahoo veut de nouveau être indépendant. Ce nouveau projet sera tourné en priorité vers les mobiles, indique le site américain.

Sylvain Arnulf

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle