Airbus creuse son avance sur Boeing

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Airbus creuse son avance sur Boeing

Après avoir doublé son adversaire l’an dernier, suite à deux années sur la seconde marche, l’avionneur européen devrait aussi remporter la course aux commandes 2009. Au mois de novembre, Airbus a pris le large avec un bonus de 71 commandes nettes au compteur, soit 74 commandes brutes retranchées de 3 annulations. La filiale d’EADS a notamment bénéficié d’un contrat d’environ 4 milliards de dollars (prix catalogue) pour 52 monocouloirs de la famille A320 – signé par un client qui ne souhaite pas être identifié. Boeing enregistre seulement 9 commandes nettes pour aucune annulation. L’achat de cinq 747-8 par la compagnie Korean Air pour près de 1,5 milliard de dollars sera comptabilisé sur le mois de décembre.

Résultat, sur les onze premiers mois de l’année, Airbus affiche 194 commandes nettes (pour 31 annulations) contre 93 pour son rival américain (qui a subi 111 annulations, dont 83 concernent le 787 Dreamliner). Le constructeur européen n’atteindra probablement pas son objectif 2009 de 300 commandes brutes, mais la performance s’avère honorable en cette année de crise économique et de marasme dans le transport aérien. Côté livraisons, il pourrait approcher son but d’égaler le niveau 2008 de 483 unités (son record), puisqu’il a livré 437 avions à fin novembre, dont seulement sept A380 (pour un objectif de treize). De son côté, Boeing a délivré 430 appareils.

Par ailleurs, lors d’une réunion du comité européen d’Airbus, la direction a annoncé aux syndicats que l’objectif de supprimer 4 400 emplois (sans licenciement) dans le cadre du plan Power 8 était réalisé à 95 %, un an avant le terme du programme de restructuration. Initialement, Power 8 devait se concrétiser par 10 000 suppressions de postes dans les fonctions non productives, à parité parmi les équipes Airbus et chez ses sous-traitants. L’avionneur avait ensuite réduit le chiffre à 4 400 au sein de ses effectifs maison. Il ne resterait plus que 50 suppressions d’emplois à effectuer en France (sur 1 480), 150 en Allemagne (sur 1 400) et une poignée en Espagne (sur 340). Les objectifs seraient déjà remplis dans les usines anglaises (670) et sur le siège toulousain (500).

0 Commentaire

Airbus creuse son avance sur Boeing

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS