Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Airbus blanchi d'allégations de corruption dans le contrat Eurofighter

, , ,

Publié le , mis à jour le 09/02/2018 À 20H17

PARIS (Reuters) - Airbus a annoncé vendredi la fin de l'enquête sur les conditions de la vente d’avions Eurofighter en Autriche par le parquet de Munich, qui n'a pas confirmé les allégations de corruption et a décidé d'une pénalité administrative de 81,25 millions d’euros contre sa branche Airbus Defence and Space pour négligence.

Airbus blanchi d'allégations de corruption dans le contrat Eurofighter
Des avions Eurofighter. Airbus a annoncé vendredi la fin de l'enquête sur les conditions de la vente d’avions Eurofighter en Autriche par le parquet de Munich, qui n'a pas confirmé les allégations de corruption et a décidé d'une pénalité administrative de 81,25 millions d’euros contre sa branche Airbus Defence and Space pour négligence. /Photo prise le 12 octobre 2017/REUTERS/Sergio Perez
© Sergio Perez

"Le résultat de l'enquête conduite par le parquet depuis 2012 n'a pas confirmé les allégations de corruption", écrit le groupe européen d'aéronautique dans un communiqué. "La notification du parquet reconnaît la coopération entière avec les autorités et les efforts majeurs conduits par Airbus depuis 2012 pour renforcer son organisation et ses procédures de compliance."

Le parquet de Munich, dans sa notification pénale, reproche à l'ancienne direction d’Airbus Defence and Space un manquement par négligence du devoir de supervision sans viser aucun de ses membres en particulier, précise Airbus.

"La notification reproche à l’ancienne direction d’avoir failli par négligence à mettre en place des mécanismes de contrôle interne adéquats qui auraient pu empêcher des employés d’effectuer des paiements à des partenaires commerciaux sans prestations réciproques prouvées et documentées."

Le parquet de Munich enquêtait depuis 2012 sur des soupçons de corruption lors de la vente par Airbus Defence and Space d’avions Eurofighter à l'Autriche en 2003.

Pour Reuters, Dominique Rodriguez, édité par Yves Clarisse

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle