Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Airbus bascule sur la solution de communication en ligne de Google… aux dépens de Microsoft

Ridha Loukil , , ,

Publié le

Dans sa migration vers le cloud, l’avionneur européen Airbus a choisi de basculer sur « G Suite », la solution de communication et collaboration en ligne de Google. Aux dépens de Microsoft, dont il utilisait jusqu'ici la solution Office traditionnelle.

Airbus bascule sur la solution de communication en ligne de Google… aux dépens de Microsoft
Les employés d'Aibus vont communiquer avec les outils de Google et non plus de Microsoft
© Airbus - master films - A. Doumenjou

C’est un revers cuisant pour Microsoft. Le grand éditeur américain de logiciels va perdre un client de poids pour sa suite bureautique Office : Airbus. Selon un mémo interne, dont Reuters s’est procuré une copie, l’avionneur européen a décidé de basculer sur « G Suite », la solution de communication et de collaboration en ligne de Google. Le déploiement concerne 130 000 postes dans le monde et devrait s’étaler sur les prochains dix-huit mois.

Seule alternative crédibre à Microsoft

Airbus aurait pu choisir de migrer en douceur ses outils de communication et de collaboration vers le cloud en passant à Office 365, la solution cloud de Microsoft. Pourquoi a-t-il préféré passer à celle de Google ? Peut-être pour des questions d’économie puisque la solution « G Suite » est moins chère et plus simple en tarification. Peut-être pour éviter de mettre à jour des vieux postes de travail puisque la solution de Google, accessible en ligne via un simple navigateur Web, ne nécessite l’installation d’aucun logiciel sur le PC. Peut-être encore pour unifier ses environnements cloud puisqu’Airbus utilise déjà d’autres services de cloud computing du géant américain de l’internet.

La solution « Google Apps for Work », rebaptisée en 2016 « G Suite », comprend une offre complète d’outils de communication et de collaboration : messagerie Gmail, traitement de texte Docs, tableur Sheets, présentation Slides, messagerie instantanée Hangouts, réseau social Google+, partage de fichier Drive… Elle se présente comme la seule alternative crédible à la solution Office de Microsoft qui équipe presque toutes les entreprises au monde, avec aujourd’hui environ un milliard d’utilisateurs.

Grande discrétion d'Airbus

Depuis 2006, Google tente de tailler des croupières au monopole de Microsoft en séduisant surtout des start-up, TPE, PME et ETI. Valeo est l’une des premières grandes entreprises en France à adopter sa solution. Airbus rejoint une liste qui comprend Air Liquide, Auchan, Dalkia, Decathlon, Lafarge, Roche, Solvay, Veolia ou encore Zodiac. Mais la plupart préfèrent ne pas le crier sur tous les toits en raison de la méfiance que suscite Google dans le milieu professionnel... à cause de ses pratiques de collecte des données dans ses activités grand public, ce qui explique la discrétion d’Airbus.

Mais le succès de Google est à relativiser. La plupart des grandes entreprises reste fidèle à Microsoft car il est plus facile et moins indolore de basculer sur Office 365 que tout jeter pour passer chez Google. Et cela se voit dans les résultats des deux concurrents dans le cloud computing. Alors que Microsoft caracole en tête du marché mondial avec un chiffre d’affaires dans l’informatique à la demande de 18,4 milliards de dollars en 2017, dû pour l’essentiel à Office 365, Google n’en serait qu’à 3,5 milliards de dollars.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus