L'Usine Agro

Airbus, Agroalimentaire, Evian, NTT... Toute l'actualité du 05/04/02

, , , ,

Publié le

Un français à la tête d'Andersen : Aldo Cardoso, jusqu'ici président d'Andersen France, prend la direction du réseau mondial, annoncent Les Echos. Il trouve deux gros dossiers sur son bureau : les négociations pour adosser les entités nationales d'Andersen à un autre réseau (KPMG), et l'avenir incertain de la branche américaine, largement compromise dans l'affaire Enron.

Airbus prend sa revanche sur Boeing au Japon. L'européen a signé des contrats de founitures de pièces pour l'A380 avec des industriels japonais, pour un montant de 738 millions d'euros. Sumitomo, Toray, Toho Tenax et Jamco fabriqueront des pièces en fibre de carbone et en titane à partir de l'an prochain, précise La Tribune. S'inspirant du " modèle Boeing ", Airbus espère ainsi s'ouvrir le marché japonais pour son très gros porteur.

Agroalimentaire : l'américain Cargill a finalisé l'acquisition des 56% de Montedison dans Cerestar, le n°1 européen de l'amidon. Cargill devient ainsi le leader mondial de l'amidon, mais il mise surtout sur le développement des produits à valeur ajoutée de Cerestar (édulcorants, amidons modifiés...). Cargill veut se développer dans l'aval de l'industrie alimentaire, indiquent Les Echos.

Danone cherche une solution pour Evian aux Etats-Unis. La marque française souffre de l'entrée de Coca-Cola et PepsiCo sur le marché américain de l'eau, et de la puissance de leurs circuits de distribution. Danone serait en négociation avec Coca-Cola et Cadbury pour assurer la distribution d'Evian aux Etats-Unis, indiquent Les Echos.

La déconfiture de NTT : 534 milliards de yens de bénéfices en 2001, 865 milliards de yens (7,4 milliards d'euros) de pertes en 2002. C'est ce que prévoit le géant japonais des télécoms. L'an dernier, c'est DoCoMo, la branche " mobiles " de l'opérateur qui avait sauvé les résultats de NTT. Cette année, c'est le même DoCoMo qui le fait plonger, en raison d'une politique ruineuse de prises de participations dans des opérateurs étrangers, explique La Tribune.

Renault rouvre son usine argentine, après quatre mois de fermeture. L'usine redémarre avec des effectifs divisés par deux et une production quotidienne d'une centaine de véhicules (Kangoo, Trafic, Clio), contre 330 en 1999. Cette usine, qui ne dessert que le marché argentin, a particulièrement été touchée par la crise du pays, note La Tribune. L'usine de PSA, près de Buenos-Aires, tourne surtout pour l'exportation vers le Brésil.

Dix-huit années de croissance pour L'Oréal ? Le n°1 mondial des cosmétiques semble s'engager dans une nouvelle année de croissance : au 1er trimestre, ses ventes ont progressé de 9,3%. L'Oréal compte notamment sur les marchés émergents (en Asie) pour constituer des relais de croissance, explique La Tribune.

Sachez enfin que le gouvernement place les distributeurs sous surveillance. La Commission d'examen des pratiques commerciales, installée hier par Christian Pierret, tentera d'infléchir les comportements commerciaux abusifs entre les distributeurs et les producteurs. C'est dans La Tribune.

A lundi !

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte