Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Airbus accumule de potentielles commandes pour son nouveau A321XLR

, , , ,

Publié le , mis à jour le 22/02/2019 À 08H56

Avant de construire son monocouloir longue distance A321XLR, Airbus veut accumuler les pré-commandes. Selon des sources industriels, l'avionneur européen a déjà entamé des discussions approfondies avec les compagnies aériennes. De quoi menacer son rival Boeing et son nouvel appareil NMA de milieu de marché.

Airbus accumule de potentielles commandes pour son nouveau A321XLR
Avant de construire son monocouloir longue distance A321XLR, Airbus veut accumuler les pré-commandes. REUTERS / Régis Duvignau
© REGIS DUVIGNAU

Airbus a commencé à accumuler de potentielles commandes pour une version de son monocouloir vedette A321 dotée d'un plus grand rayon d'action, l'avionneur européen cherchant à exploiter les hésitations de son rival Boeing concernant la pertinence du développement d'un nouvel avion pour cette niche du marché aérien.

Selon des sources industrielles, Airbus a entamé des discussions approfondies avec des compagnies aériennes au sujet du prix et du calendrier de lancement de ce nouveau venu dans la "famille" A320, connu sous le nom A321XLR, et a déjà engrangé des pré-commandes pour l'appareil.

Airbus veut au moins 200 à 300 pré-commandes avant la construction

Le constructeur aéronautique européen veut au moins entre 200 et 300 de ces pré-commandes avant de s'engager dans la construction de l'A321XLR.

Fin janvier, Dennis Muilenburg, directeur général de Boeing, avait dit que le constructeur n'était pas encore parvenu à un "point de décision" sur le "NMA" ("New Mid-sized Airplane"), son nouvel appareil de milieu de marché, qui vise le même segment que l'A321XLR.

"Tout A321XLR vendu par Airbus entraîne une vente potentielle de moins pour le NMA", a dit une source industrielle.

Un porte-parole d'Airbus a déclaré que l'avionneur "discutait tout le temps avec ses clients", sans vouloir en dire davantage.

Avec Reuters (Tim Hepher, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle