L'Usine Aéro

Airbus a bouclé la cession de Laupheim à Diehl et Thales

, ,

Publié le

Cette fois, ça y est ! Airbus est enfin parvenu à vendre un de ses sites dans le cadre de son plan d'économies et de réorganisation Power 8. A la différence des discussions avec MT Aerospace pour les usines allemandes de Varel, Nordenham et Augsbourg, et avec Latécoère pour les sites français de Saint-Nazaire ville et Méaulte, les négociations avec le tamdem franco-allemand Diehl-Thales ont abouti à la cession de l'usine allemande de Laupheim.

Fin mai, l'équipementier et l'électronicien avaient été sélectionnés comme « repreneur préférentiel », au détriment de l'équipementier français Zodiac. Accord de vente désormais signé, ils deviendront propriétaires de toutes les activités et biens industriels de Laupheim à compter du 1er octobre. Le montant de la transaction, qui n'a pas été révélé, est évalué à 200 millions d'euros. La cession reste soumise à l'aval des autorités de la concurrence.

Le site de Laupheim emploie 1 100 personnes pour un chiffre d'affaires annuel de 240 millions d'euros. Il produit les habillages cabine, les compartiments de repos équipage et les gaines de conditionnement d'air pour tous les avions Airbus (familles A320, A330/A340 et A380). Diehl a indiqué, fin juillet, qu'un accord avait été conclu pour garantir le maintien des 1 100 emplois jusqu'en 2012. De leur côté, les 300 intérimaires de Laupheim bénéficient d'une garantie jusqu'à mi-2009.

Airbus ajoute que l'accord avec Diehl et Thales comprend également « des lots industriels majeurs pour la cabine de l'A350 XWB, tels que les zones de repos équipage et l'habillage cabine complet, y compris les panneaux plafonds et latéraux, ainsi que les coffres à bagages. »

L'usine de Laupheim sera intégrée, comme société commune indépendante détenue à 51 % par Diehl et à 49 % par Thales, à la division Aérosystèmes du groupe Diehl, qui comprend également la joint-venture Diehl Aerospace (avec la même structure de propriété).

Par ailleurs, la filiale d'EADS poursuit la négociation avec le groupe britannique GKN pour le site de Filton (près de Bristol dans l'Ouest de l'Angleterre), centre de compétences d'Airbus pour les pièces de voilure qui emploie 4 500 salariés.

Matthieu Maury

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte