Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Air Liquide, Toyota et STEP veulent proposer 600 taxis à hydrogène en région parisienne d'ici fin 2020

Rémi Amalvy , , , ,

Publié le

Images Après avoir lancé Hype, une société de taxis à hydrogène, en 2015 avec Hyundai, la Société du Taxi Électrique Parisien se tourne désormais vers Toyota. L'objectif : faire passer la flotte actuelle de 100 à 600 véhicules pour la fin 2020 grâce à la nouvelle Mirai, afin d'atteindre le zéro émission pour les taxis/vtc d'ici 2024.

Air Liquide, Toyota et STEP veulent proposer 600 taxis à hydrogène en région parisienne d'ici fin 2020
De gauche à droite, Pierre-Étienne Franc, Vice-Président d'Air Liquide, Thierry Franck de Préaumont, Président d'IDEX, Didier Gambart, PDG de Toyota France et Mathieu Gardies, Président de STEP
© Rémi Amalvy

La Société du Taxi Électrique Parisien (STEP), Air Liquide, Toyota et IDEX, fournisseur de services énergétiques, ont annoncé jeudi 21 février la création d’une société commune, HysetCo, dont l’objectif est de proposer "une flotte de 600 taxis hydrogène pour fin 2020".

Une manière de redynamiser l’activité de l'entreprise Hype. Lancée en 2015 par STEP, elle compte actuellement une centaine de véhicules hydrogène (au lieu des 200 initialement prévus), et quatre stations de charge gérées par Air Liquide en région parisienne. La dernière en date a récemment ouvert à l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle et vient s’ajouter au maillage existant (Paris-Orly, Les-Loges-en-Josas, Pont de l’Alma).

Livraison prochaine de 500 Toyota Mirai

Les 500 prochains véhicules seront des Toyota Mirai. Nouvelle berline à hydrogène, la bête de 4,890 mètres de long et 1,815 mètre de large possède un moteur électrique à 335 Nm et 154 ch, pour une vitesse maximale de 178 km/h. Pas de quoi briller sur les circuits, mais n’oublions pas qu’il s’agit d’un véhicule destiné à faire le taxi. Justement, le coffre est d’une taille moindre que celle d’autres modèle du genre, et on ne compte que quatre places. Mais les sièges sont garantis "larges, confortables et chauffants". Comptez environ 550 km d’autonomie, et Toyota promet une recharge aux bornes de "seulement quelques minutes".

En France, la Mirai est commercialisée à 78 900€. Un prix élevé pouvant être un peu réduit par le bonus gouvernemental zéro émission de 6 000€, et l’aide de la mairie de Paris de 5 000€. Dans le cadre du partenariat HysetCo, le prix auquel Toyota vend ces véhicules à Step n'a pas été communiqué. Le constructeur a précisé que, dans la mesure où il rachète les voitures au bout de trois ans, le coût serait bien entendu moins important que celui proposé au grand public.

"Zéro émission pour les taxis / VTC d'ici 2024"

Pour les 600 taxis, "l’investissement actuel dépasse les 100 millions d’euros", a indiqué Mathieu Gardies, président de la Step. D’ici 2021, une nouvelle flotte de Mirai "Version 2" devrait être produite. L’objectif est de proposer "une solution complète de mobilité hydrogène […] aux autres opérateurs de transports à la demande, afin qu’ils puissent à leur tour passer au zéro émission." Selon Didier Gambart, PDG de Toyota France, "c’est également une opportunité de contribuer aux fondations de la mobilité zéro émission de Paris 2024", l’un des objectifs étant "le zéro émission pour les taxis / VTC pour les Jeux Olympiques".

Parmi les 100 véhicules actuels, seulement 38 ont été fourni par Toyota. Le reste fait partie de la flotte initiale de SUV ix35 du constructeur Hyundai, le premier partenaire de Hype. Contacté à ce sujet, Hyundai a précisé que bien qu’il ne fasse pas partie de l’alliance HysetCo, il continuera d’approvisionner Hype en véhicules. Il devrait lui livrer "le mois prochain" des Nexo, son nouveau SUV à hydrogène.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle