Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Air Liquide installe la première station hydrogène de Paris

Gaëlle Fleitour , , , ,

Publié le

En pleine COP21, Air Liquide s’est offert une vitrine pour sa technologie d’hydrogène. Le français a inauguré la première station de recharge de Paris. Elle servira notamment à alimenter une flotte de taxis de la start-up Step.


Crédits : Gaelle Fleitour

Du siège historique d’Air Liquide, situé à deux pas des Invalides, on aperçoit presque la première station d’hydrogène de la capitale. Celle-ci a été inaugurée de l’autre côté de la Seine en présence de la maire de Paris, Anne Hidalgo, lundi 7 décembre.

A l’heure de la COP21, c’est une vitrine pour la technologie du français, leader mondial des gaz et pionnier dans l’hydrogène pour la mobilité. Il disposait déjà de deux stations en France – un investissement qui varie entre 1 et 2,5 millions d’euros -, mais cherchait un emplacement dans la capitale.

De l’électricité produite, de l’eau rejetée

L’ouverture de sa station coïncide avec la livraison par le constructeur automobile coréen Hyundai de cinq véhicules SUV ix35 à l’entreprise Step (Société du taxi électrique parisien).

Cette start-up française, dans laquelle Air Liquide a investi cette année, déploie ainsi la première flotte de taxis électriques à hydrogène au monde, dénommée « Hype ». Son ambition, soutenue par la mairie de Paris et le pôle de compétitivité Mov’eo : atteindre 70 véhicules d’ici un an.

Avantage, ses chauffeurs bénéficient de véhicules à l’autonomie de près de 600 kilomètres, avec des services à bord (wifi, tablette) et une appli de réservation pour leurs clients, sans émettre de gaz à effet de serre… Car utilisé dans une pile à combustible, l’hydrogène combiné à l’oxygène produit de l’électricité et ne rejette que de l’eau.

Hyundai, fournisseur pionnier de ces véhicules

L’ix35 représente encore un investissement de près de 60 000 euros, contre 35 000 environ pour un véhicule classique comparable. Premier constructeur au monde à avoir commercialisé des voitures hydrogènes, Hyundai n’a vendu qu’une dizaine d’ix35 en France en deux ans : deux à Air Liquide, cinq à Step, et cinq prochainement au conseil général de la Manche. Mais il assume son statut de précurseur. "Le problème de fond du déploiement de cette technologie, ce n’est pas le savoir-faire, ce sont les infrastructures", estime son directeur France, Lionel French Keogh, auprès de L’Usine Nouvelle.

Avec Air Liquide, il espère donc pousser la classe politique – tant au niveau national qu’à l’échelle européenne -  à engager des commandes publiques dans cette voie. L’Allemagne, où les deux industriels travaillent ensemble dans le cadre d’un large consortium, a déjà pris un train d’avance… Problème, il faut aussi que cette technologie soit adoptée par les constructeurs automobiles français, reconnaît Anne Hidalgo.

Ouvrir trois stations en banlieue parisienne

Dans l’Hexagone, d’autres stations à hydrogène sont en train de voir le jour, avec notamment un projet de la start-up Mc Phy. La station parisienne d’Air Liquide restera quelques mois à la vue de tous, Pont de l’Alma, avant d’être implantée définitivement en banlieue parisienne.

Son premier test, réalisé par une chauffeuse de taxi parisien à la vue de tous, s’est révélé concluant : en quatre minutes, la voiture était rechargée, suivant un modèle adopté à l’échelle mondiale par tous les constructeurs et fournisseurs. Après avoir livré 75 stations à travers le monde,"notre objectif est d’en avoir trois en région parisienne d’ici 2016-2017", confie Xavier Pontone, le directeur général Marchés du Futur d’Air Liquide. En espérant que, d’ici peu, les particuliers s’y arrêtent à leur tour…

Gaëlle Fleitour

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle