Air Liquide inaugure à Notre-Dame de Gravenchon une installation de captage de CO2 par le froid

Air liquide a inauguré le 5 novembre à Notre-Dame de Gravenchon (Seine-Maritime) une installation de captage de CO2 par procédé cryogénique, Cryocap. Pour cette première mondiale, Air Liquide a investi 30 millions d’euros et bénéficié de 9 millions d’euros de soutien public, dont 3 millions d’euros de l’Etat au titre des "investissements d’avenir".

Partager


©Air Liquide - Unité de captage de CO2 par procédé cryogénique, Cryocap, sur le site de Notre-Dame de Gravenchon.


Air Liquide, leader mondial des gaz industriels, a inauguré le 5 novembre à Notre-Dame de Gravenchon (Seine-Maritime) une installation permettant le captage de CO2 par procédé cryogénique, Cryocap. Ce procédé, que l’industriel français présente comme une "première mondiale", constitue une rupture technologique dans le captage du CO2, puisqu’il ne fait pas appel à la chimie.

Développé depuis 2012 par les équipes R&D et ingénierie et construction d’Air Liquide, Cryocap représente un investissement d’environ 30 millions d’euros, complété par un soutien financier public de près de 9 millions d’euros dont 6 millions d'euros de la part de la région Haute-Normandie et la communauté de communes et 3 millions par l’Etat au titre des "investissements d’avenir".

Air Liquide qui a réalisé en 2014 les deux tiers de ses dépenses d’innovation en France, a choisi de mettre en œuvre sa technologie Cryocap sur son plus gros site de production d’hydrogène dans l’Hexagone, à Notre-Dame de Gravenchon (20 salariés). Il alimente la raffinerie voisine d’Esso Raffinage SAF (groupe ExxonMobil). L’hydrogène permet d’enlever le soufre des carburants automobiles issus de la raffinerie, afin de les mettre en conformité avec les normes environnementales.


Production d’hydrogène accrue

La production d’hydrogène s’opère de façon classique, par reformage du méthane à la vapeur d’eau en rejetant du CO2. Ce procédé est connu des spécialistes sous le terme de "SMR" (steam methane reformer). La technologie Cryocap consiste à utiliser des basses températures (moins 50 degrés) pour compresser, liquéfier, puis séparer les gaz, au cœur même de ce procédé SMR.

La technologie Cryocap consiste à utiliser des basses températures (moins 50 degrés) pour compresser, liquéfier, puis séparer les gaz, au cœur même de ce procédé SMR ; les gaz résiduels du process sont envoyés dans un compresseur à basse température ce qui permet de les liquéfier et de les séparer les uns des autres : le CO2 d'un côté, l’hydrogène (H2) de l’autre. "Cette technologie de captage de CO2 ne fait appel à aucun composant chimique" souligne Air Liquide.

Une fois purifié, le CO2 récupéré est conditionné par Air Liquide pour être vendu, notamment aux industries agroalimentaires, qui utilisent le CO2 pour la carbonatation de boissons gazeuses, la conservation, ou encore la surgélation alimentaire. Air Liquide table sur une capacité de captage annuelle de 100 000 tonnes de CO2 sur ce site.

La technologie Cryocap va, par ailleurs, améliorer l’efficacité de la production d’hydrogène, donc accroître la production. L’hydrogène supplémentaire produit va être récupéré et conditionné en vue notamment de son utilisation dans les transports. Air Liquide suit de près la question de la "mobilité hydrogène". Il est le concepteur de la première station-service hydrogène de France, inaugurée en janvier 2015 à Saint-Lô dans la Manche, trois ans après l’ouverture de sa première station en Allemagne.

Claire Garnier

0 Commentaire

Air Liquide inaugure à Notre-Dame de Gravenchon une installation de captage de CO2 par le froid

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Sujets associés

NEWSLETTER L’actu de vos régions

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Hélène

Travaux de restructuration de la Mairie

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS