Transports

Air France proposerait du temps partiel à son personnel naviguant

, , ,

Publié le

Pour pallier ses problèmes de sureffectif, la compagnie aérienne envisagerait de proposer du temps partiel, selon le JDD paru le dimanche 17 juin.

Air France proposerait du temps partiel à son personnel naviguant © D.R. - Air France

Mercredi dernier, la CFE-CGC affirmait craindre la suppression d’environ 5 000 postes d’ici à 2015. Des chiffres que devra préciser la direction d’Air France, jeudi 21 juin. La compagnie doit effectivement fournir une estimation précise de son sureffectif ainsi que les mesures pour y remédier.

Et si les départs volontaires et naturels n’étaient pas suffisants, Air France pourrait avoir recours à la solution du temps partiel, selon le JDD. "Pour tenir sa promesse de ne procéder à aucun licenciement sec chez les navigants, la direction tient une piste: le temps partiel", écrit le quotidien, sans citer de source. "La direction a un moyen de pression: on accepte le temps partiel et elle renonce aux licenciements secs", a expliqué Léon Crémieux, du syndicat SUD Aérien.

Plus d’autonomie pour Cityjet

D’autre part, Air France serait à la recherche d’investisseurs afin de procéder à une ouverture de capital, voire à une cession, de sa filiale régionale irlandaise Cityjet. C’est ce qu’affirme La Tribune, samedi 16 juin.

"La direction de Cityjet (...) a mandaté un organisme financier irlandais pour rechercher des investisseurs. Ceci pour une ouverture du capital de Cityjet, voire d'une vente", écrit le site d’informations.

Contactée aujourd'hui par l'AFP, Air France a précisé qu'"à ce stade, toutes les options sont ouvertes". "Air France essaie de trouver la meilleure solution pour l'avenir de la compagnie et de ses employés", a précisé une porte-parole.

Le but serait, à terme, d’assurer le développement de la filiale de manière autonome par rapport à Air France. "Un peu à la manière du pôle régional français dans lequel Air France entend, à terme, ouvrir le capital pour assurer le développement", explique La Tribune, en référence au regroupement des compagnies régionales françaises Regional, Britair et Airlinair

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte