Air France pourrait fermer ses bases de province

Ouvertes il y a un an, les bases de Marseille, Nice et Toulouse seraient un échec commercial pour la compagnie aérienne, selon Le Figaro. Une information aussitôt démentie par la direction d'Air France.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Air France pourrait fermer ses bases de province

Elles devaient permettre de réagir face à la concurrence des compagnies aériennes étrangères low cost. Elles devaient réorganiser l'activité court et moyen-courrier, tout en baissant les coûts. Les bases de province lancées un an auparavant se révèlent être un échec commercial, affirme le quotidien Le Figaro dans son édition du mercredi 2 janvier.

"Selon nos informations, l'arrêt des bases de Marseille, Nice et Toulouse pourrait être annoncé en septembre", affirme le Figaro. "Ce n'est clairement pas une réussite économique", détaille un cadre anonyme du groupe, cité par le journal. "Le projet était trop axé sur la réduction des coûts mais peu lisible d'un point de vue marketing. Les clients n'ont pas vraiment compris leur intérêt", ajoute-t-il.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

A son arrivée à la tête du groupe, Alexandre de Juniac avait souligné qu'il appréciait l'esprit d'entreprise des bases de province, rappelle le journal. Mais "il avait aussi insisté sur leur réactivité, en expliquant qu'il supprimerait très vite les lignes qui ne marchaient pas, tout en promettant que l'activité point à point (c'est-à-dire sans correspondance) d'Air France devrait atteindre l'équilibre en 2013."

Dans quelques jours seulement, le 7 janvier prochain, le PDG d'Air France, présentera une nouvelle gamme de services sur les vols court et moyen-courriers.

En tout début de matinée, Air France a démenti les information du Figaro rappelant que son projet de bases de province constitue l'un des principaux éléments de son plan d'économies "Transform 2015".

Astrid Gouzik

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS