Air France mise sur le court et moyen courrier

Suite aux mesures d’urgence annoncées en janvier dernier, Air France annonce ce 2 avril des besoins d'économies supplémentaires à l'occasion d'un point d’étape sur les premières orientations du plan Transform 2015 pour Air France.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Air France mise sur le court et moyen courrier

Le comité exécutif d’Air France a donc fixé une série d’objectifs à atteindre pour retrouver une croissance durable. Il s’agit de "restaurer la compétitivité avec une réduction de 20% des coûts pilotables". Pour ce faire, la direction propose de trouver les moyens de mieux répondre à la demande en croissance sur les lignes à vocation Loisirs. Une manière de repositionner le long-courrier.

Quant au moyen-courrier, Air France veut le maintenir à la condition que "soient menées une profonde restructuration et une réduction drastique des coûts". L’objectif est de "revenir à l’équilibre, pour le point à point dès 2013, pour l’ensemble de l’activité court et moyen-courrier en 2014". La compagnie devrait donc développer sa filiale commune à bas coûts avec sa partenaire KLM, Transavia, pour tirer parti d’un segment Loisirs en croissance. Elle veut aussi étendre le modèle Bases de province, qui repose sur une hausse substantielle de la productivité des personnels.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La restructuration du court et du moyen courrier est devenu un enjeu vital pour la compagnie et au-delà pour le groupe Air France-KLM qui subit la concurrence acharnée des low cost. L'an passé, le groupe a accusé une perte de 700 millions d'euros sur ce réseau.

Plus réactive

La transformation de l’activité cargo se poursuit notamment dans les domaines des achats, de la flotte, du développement commercial et via une intégration renforcée entre Air France, KLM et Martinair. La reconquête des clients est aussi au cœur des préoccupations de la compagnie qui veut entre autres développer le numérique et l’e-business ou créer de nouveaux modèles de commercialisation.

En interne, la compagnie souhaite être "plus réactive et agile". Elle va instaurer une nouvelle organisation "en simplifiant les processus et procédures et en améliorant les pratiques managériales". La poursuite de l’intégration de KLM est toujours au programme.

"En juin prochain, nous serons en mesure de présenter le projet industriel de la Compagnie, assure Alexandre de Juniac, PDG de la compagnie. L’objectif de réduction des coûts de 20% est un minimum ; faire moins compromettrait le redressement et l’avenir de la Compagnie. Ces efforts équitablement partagés devront être mis en œuvre sans tarder. Je suis confiant dans la mobilisation de tous les salariés et l’esprit de responsabilité des partenaires sociaux pour réussir, ensemble, à reconquérir notre place de leader."

Cette annonce fait suite à la présentation des mesures au comité central d’entreprise des 29 et 30 mars derniers. Ces orientations sont le fruit de travaux de sept groupes de projet mis en place pour établir un diagnostic de la situation, identifier les principaux objectifs nécessaires au redressement et proposer les pistes prioritaires pour y parvenir, assure le groupe.

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS