Air France-KLM s'attend à creuser ses pertes en 2021 avant l'embellie espérée

Air France-KLM a averti le 18 février que le maintien des mesures de confinement face à la crise sanitaire du coronavirus allait accroître les pertes du transporteur aérien, qui a annoncé une perte nette de 7,1 milliards d'euros sur l'année 2020 et a reporté un objectif clé de rentabilité à moyen terme.

Partager

Air France-KLM s'attend à creuser ses pertes en 2021 avant l'embellie espérée
Air France-KLM a averti jeudi que le maintien des mesures de confinement face à la crise sanitaire du coronavirus allaient accroître les pertes du transporteur aérien, qui a annoncé une perte nette de 7,1 milliards d'euros sur l'année 2020 et a reporté un objectif clé de rentabilité à moyen terme. /Photo d'archives/REUTERS/Benoit Tessier

Air France-KLM a, sans surprise, souffert des restrictions de déplacements dues à la pandémie de Covid-19. Elle affiche une perte de 7,1 milliards d'euros pour l'année 2020. La compagnie aérienne franco-néerlandaise prévoit de limiter sur la période janvier-mars ses capacités à 40% du niveau d'avant-crise, la limitation des déplacements en France et ailleurs dans le monde s'étant traduite au quatrième trimestre de 2020 par une perte opérationnelle de 407 millions d'euros au niveau de l'Ebitda.

L'année "2020 a mis le groupe Air France-KLM à l'épreuve avec la crise la plus grave jamais connue par l'industrie du transport aérien", a souligné le directeur général Ben Smith.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

10 milliards de prêts publics en 2020

L'absence de reprise du trafic assombrit un peu plus encore les perspectives de la plupart des grandes compagnies aériennes mondiales, qui n'auront sans doute pas d'autre choix que de solliciter une nouvelle fois des aides publiques, estiment les analystes. Air France-KLM a reçu l'an dernier 10,4 milliards d'euros de prêts et de garanties de la France et des Pays-Bas. Des discussions sont en cours avec l'Union européenne sur les contreparties demandées par Bruxelles à de nouvelles aides publiques, qui pourraient passer par des abandons de créneaux horaires dans les aéroports.

Air France a accusé une perte d'exploitation de 989 millions d'euros au dernier trimestre 2020, plus de six fois supérieure à la perte de 152 millions enregistrée par son homologue néerlandaise. L'activité fret a vu ses recettes plus que doubler au quatrième trimestre, la crise faisant monter les tarifs en la matière. Air France-KLM a accusé une perte nette trimestrielle de 1,0 milliard d'euros, inférieure à la perte de 1,31 milliard prévue par les analystes, selon le consensus fourni par la société. Les recettes du transporteur aérien ont chuté de 64,3% à 2,36 milliards d'euros, en raison d'une baisse de 78% du trafic.

11 milliards d'endettement

Le groupe a affiché un cash-flow opérationnel négatif de 2,12 milliards d'euros au dernier trimestre tandis que l'endettement net s'est creusé de 4,9 milliards sur l'ensemble de l'année 2020 pour atteindre 11,05 milliards au 31 décembre, les liquidités s'élevant pour leur part à 9,8 milliards.

Air France-KLM a réduit ses effectifs de 10%, soit 8.700 postes équivalents temps plein, en 2020. Il prévoit d'en supprimer 6.000 autres "dans les années à venir".

Le groupe a également repoussé une nouvelle fois son objectif de marge d'exploitation à moyen-terme de 7-8%, qu'il avait déjà retardé d'un an à 2025 en juillet dernier, sans fixer de nouvelle date.

Avec Reuters (Laurence Frost, version française Jean-Michel Bélot, édité par Jean Terzian)

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Paris - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS