Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Air France réalise une commande ferme de 60 Airbus A220 et décide du sort de ses A380

Sybille Aoudjhane , , , ,

Publié le

Après une réunion du conseil d'administration du groupe Air France-KLM ce mardi 30 juillet 2019, deux décisions stratégiques ont été prises : la commande de 60 A220-300 et le retrait des derniers A380 de la flotte d'ici à 2022. 

Air France réalise une commande ferme de 60 Airbus A220 et décide du sort de ses A380
Air France-KLM réalise une commande ferme de 60 A220-300 auprès d'Airbus.
© Airbus

La flotte d’Air France se renouvelle. Le conseil d’administration d’Air France-KLM a approuvé la commande ferme de 60 Airbus A220-300 avec 30 options supplémentaires et 30 droits d’acquisitions. Le premier avion devrait être livré en septembre 2021 et la commande sera exploitée uniquement par la compagnie Air France : ni par KLM, ou Transavia à ce stade. Cet achat remplacera progressivement les flottes de court et moyen-courriers A318 et A319 vieillissants de la compagnie. Les nouveaux A220-300 ont une capacité de 150 sièges et une autonomie de 2 300 miles marins (4250 km).

Bye bye A380

Plusieurs autres décisions stratégiques ont aussi été avalisées ce mardi 30 juillet. Le plus symbolique est le retrait d’ici à 2022 des 10 A380 présents dans la flotte (dont cinq appartenaient à des loueurs). L’utilisation d’A380 n’est plus assez rentable sur les liaisons opérées par la compagnie française. "Le modèle d'avion utilise entre 20 et 25 % de carburant en plus par siège que les long-courriers de nouvelle génération", argumente la compagnie. "L'augmentation des coûts de maintenance des avions, ainsi que les réaménagements de la cabine nécessaires pour répondre aux attentes des clients, réduisent encore l'attrait économique des A380 d'Air France", ajoute le groupe. Air France dit "étudier les options possibles pour le remplacement de ces appareils par des avions de nouvelle génération aujourd’hui disponibles sur le marché".

Des avions plus modernes

"Rendre la flotte plus compétitive en continuant sa transformation avec des avions plus modernes et plus performants, avec une empreinte environnementale considérablement réduite, est essentiel pour dégager des marges de premier plan dans l’industrie", explique le groupe.

Air France va accueillir cet automne son premier Airbus A350. La flotte de Transavia (aujourd'hui bloquée à 40 appareils) pourrait par ailleurs s'agrandir, mais la compagnie à bas coûts doit obtenir l'aval des pilotes.

La commande d'A220 est une bonne nouvelle pour Airbus... mais pas pour le Made in France. L'A220 utilise des moteurs PW1500G de l'américain Pratt & Whitney (plutôt que Safran via CFM co-détenu avec GE), et il est fabriqué en Amérique du Nord, au Canada et bientôt aux Etats-Unis. Pour Air France, c'est le choix de la rationalité économique, plutôt que celui du patriotisme : ce changement permettra de réduire le coût par siège de plus de 10 % par rapport à l’avion remplacé. 

Fin juillet 2019, Air France-KLM exploite une flotte de 541 avions entre ses trois principales compagnies, Air France, KLM et Transavia. Selon les chiffres de juin 2019, l’A220 possède un carnet de commande de 551 appareils.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

31/07/2019 - 10h08 -

La meilleure réponse et de ne pas en donner, c'est tellement écœurant de léser son pays pour "quelques dollars de plus" Par contre la pollution sera en grand partie bien ici
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle