Air France-KLM, en perte, s'attend à pire au quatrième trimestre

PARIS (Reuters) - Air France-KLM a fait état vendredi d'une perte d'exploitation de 1,05 milliard d'euros au troisième trimestre et a prévenu que la situation allait encore se dégrader, alors que la deuxième vague de l'épidémie due au nouveau coronavirus provoque le retour de restrictions de déplacement en Europe, jusqu'à un reconfinement en France.
Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Air France-KLM, en perte, s'attend à pire au quatrième trimestre
Air France-KLM a fait état vendredi d'une perte d'exploitation de 1,05 milliard d'euros au troisième trimestre et a prévenu que la situation allait encore se dégrader, alors que la deuxième vague de l'épidémie due au nouveau coronavirus provoque le retour de restrictions de déplacement en Europe, jusqu'à un reconfinement en France. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

Le groupe franco-néerlandais, frappé comme tout le secteur du transport aérien par la crise sanitaire mondiale, a vu son chiffre d'affaires trimestriel chuter de 67% à 2,524 milliards d'euros.

"Après une reprise prometteuse pendant l'été, la fermeture progressive des frontières internationales dans la seconde moitié du mois d'août et la résurgence de la pandémie ont fortement pesé sur nos résultats au troisième trimestre", a déclaré le directeur général Ben Smith, cité dans un communiqué.

Air France-KLM disposait fin septembre de 12,4 milliards d'euros de liquidités ou de lignes de crédit, essentiellement grâce aux aides apportées par les Etats français et néerlandais pour lui éviter la faillite.

Sa dette nette s'est toutefois alourdie de 1,34 milliard d'euros sur le trimestre pour atteindre 9,31 milliards.

Cette consommation de trésorerie va s'accélérer avec la rechute du trafic aérien, a dit le directeur financier Frédéric Gagey.

Air France devrait ainsi fonctionner à moins de 35% de ses capacités de la même période de l'an dernier au quatrième trimestre tandis que le programme de KLM n'est que "légèrement" meilleur, a-t-il ajouté.

Et le cash flow d'exploitation négatif de 1,22 milliard d'euros au troisième trimestre aurait été plus important de 582 millions si le groupe n'avait pas profité de délais de paiement de la part de fournisseurs et des administrations fiscales, dont le bénéfice va désormais commencer à s'atténuer.

La perte d'exploitation a néanmoins été moindre que ne l'anticipaient les analystes, qui l'attendaient à 1,24 milliard d'euros sur un chiffre d'affaires de 2,79 milliards selon un consensus fourni par le groupe.

Le résultat avant intérêts, taxes, dépréciations et amortissements (Ebitda) a été négatif de 442 millions d'euros et sera encore "nettement inférieur" au quatrième trimestre, a dit Air France-KLM.

Une provision pour restructuration de 565 millions d'euros a contribué à gonfler sa perte nette à 1,67 milliard.

Le groupe franco-néerlandais compte toujours lever de nouveaux capitaux pour renforcer son bilan, conformément aux demandes de ses banques et aux conditions de son sauvetage avec des fonds publics. "On y travaille de manière intense", a dit Frédéric Gagey.

(Laurence Frost; version française Bertrand Boucey, édité par Blandine Hénault)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Nouveau

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Auto et économie circulaire

Auto et économie circulaire

Dans ce nouvel épisode du podcast La Fabrique, Julie Thoin-Bousquié revient sur la prise en compte des enjeux d'économie circulaire dans l'automobile. En toile de fond, l'impératif de...

Écouter cet épisode

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 06/12/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS