Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Air France équipe ses 4100 pilotes d'iPads

, , , ,

Publié le

D'ici à l'été 2013, tous les pilotes d'Air France disposeront de la tablette d'Apple pour faciliter leur travail au sol. Consultation des différentes documentations, rédaction des rapports de vols, e-learning : l'iPad remplacerait avantageusement le PC portable et la documentation papier dont ils disposent jusqu'alors.

Air France équipe ses 4100 pilotes d'iPads © D.R. - Air France

Leur PC portable devenant obsolète, les pilotes d'Air France sont progressivement équipés de l'iPad d'Apple pour leur travail au sol. Depuis juin dernier, les 1400 pilotes de Boeing 777 disposent de la tablette d'Apple et d'ici l'été 2013, l'ensemble des 4100 pilotes en seront équipés.

"L'iPad est notre nouvel outil de travail au sol. Il embarque tout le manuel d'exploitation en format électronique ainsi que des applications pour notamment rédiger nos rapports de vols ", explique à L'Usine Nouvelle Sébastien Veigneau, pilote référent pour le projet PilotPad.

La tablette d'Apple n'est donc pour l'instant pas - officiellement - utilisée en cockpit. Ce sera peut-être le cas dans un second temps, lorsque l'iPad aura obtenu la certification EFB (Electronic Flight Bag). Pour l'heure, l'objectif est de faciliter avant tout le travail des pilotes au sol.

Pour cela, l'iPad embarque l'ensemble du manuel d'exploitation, qui renseigne par exemple sur la politique d'Air France en plein de carburant ou comment les appareils sont accueillis au sol. Une partie de ce manuel est également dédiée à l'avion spécifique pour lequel tel ou tel pilote est qualifié. Il intègre également de la cartographie et des fiches terrains sur les aéroports.

Deux applications mobiles spécifiques pour le "PilotPad"

Les pilotes d'Air France bénéficient également de deux applications développées par leur compagnie pour l'iPad d'Apple. La première, baptisée OPS Lib (pour "Operational manual"), permet de lire les documents, de les annoter, de mettre certains éléments en favoris, etc.

La deuxième application est dédiée à la rédaction des rapports de vol. Elle propose des rapports pré-remplis, avec des champs intégrant des options de contenus. La saisie a ainsi été réduite au minimum, compte tenu de l'absence de clavier physique sur la tablette.

Au printemps 2013, l'iPad sera également utilisé pour la formation permanente des pilotes ou "maintien des compétences". Une application d'e-learning en HTML 5 est en cours de développement. Toutes ces applications sont proposées via un "Pilot Store " spécifique à Air France où les pilotes peuvent les télécharger.

La tablette choisie pour sa légèreté et sa facilité d'utilisation

Pourquoi une tablette plutôt qu'un nouveau PC portable ? Air France met en avant la légèreté de ce type d'appareil. L'iPad ne pèse ainsi qu'environ 600 grammes contre près de 2 Kg pour un PC portable. Autre avantage : le démarrage de l'appareil est quasi-instantané, donc l'accès à l'information est plus rapide.

"D'une manière générale, la tablette est bien adaptée à la consultation d'informations, ce qui est l'usage principal qu'en fait le pilote. Il est avant tout consommateur d'information et non producteur", poursuit Sébastien Veigneau.

Air France avait également testé des tablettes Android ou Windows, mais c'est l'iPad qui l'a emporté. Il s'est notamment démarqué pour sa simplicité d'utilisation. Une journée de formation suffit pour que les pilotes puissent utiliser leur nouvel outil. Selon Air France, les premiers retours des pilotes 777 utilisant l'iPad sont excellents. Le montant financier du projet PilotPad n'a pas été communiqué.

Air France n'est pas la seule compagnie aérienne à déployer l'iPad auprès de ses employés. L'américain United Continental en a doté l’ensemble de ses 11 000 pilotes dès 2011. British Airways équipe également actuellement ses chefs de cabine de la tablette d'Apple. Enfin, l'avionneur Airbus a récemment indiqué qu’il allait proposer prochainement aux pilotes des compagnies utilisant ses appareils un "Electronic Flight Bag" sur iPad pour remplacer la sacoche du pilote.

Réagir à cet article

3 commentaires

Nom profil

28/09/2012 - 10h14 -

Si la rédaction des rapports est simplifiée, elle ne permet pas de s'étendre sur la description précise d'un incident, donc des données nécessaires à la maintenance et fondamentales pour la sécurité, à mon avis. Enfin, si l'iPad n'est finalement pas certifié EFB, il ne pourra pas être utilisé dans le cockpit et il faudra AUSSI trimballer un PC portable. Attention au Lobby d'Apple et à l'effet de mode ! Si j'ajoute la très juste remarque de Hartuin, le bilan économique n'est vraiment pas bon et cette décision serait prématurée. Attention au Lobby d'Apple et à l'effet de mode !
Répondre au commentaire
Nom profil

28/09/2012 - 08h24 -

Consolation . L'application pour le e-Learning est française , il s'agira de MOS Player, un lecteur de cours eLearning en mode déconnecté , synchronisé avec la plateforme LCMS D'Air France.
Répondre au commentaire
Nom profil

24/09/2012 - 17h06 -

Et l'état actionnaire il ne peut pas faire en sorte qu'une entreprise ainsi achète français ? Y'a pas de tablettes en France peut être ? => A moins que ce ne soit pour accentuer le déficit commercial ?
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle