Air France dénonce les accords d’entreprises des hôtesses et stewards

Cela fait suite au rejet du projet de gain de productivité le 26 juillet dernier.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Air France dénonce les accords d’entreprises des hôtesses et stewards

Dans un courrier, daté du 27 juillet, envoyé aux organisations syndicales, la direction de la compagnie française indique "poursuivre le processus de dénonciation suspendu le temps de la négociation" sur l'organisation du travail et les rémunérations du personnel navigant commercial (PNC).

Ces dénonciations portent notamment sur des indemnités et des conditions d’hébergement pendant les escales. Ils sont contenus dans 10 textes qui fixent entre autres des modalités d'application de dispositions figurant dans un accord collectif à durée déterminée qui lui ne peut être dénoncé avant le 31 mars 2013.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

La direction précise que ces accords à durée indéterminée continuent légalement de s'appliquer pendant une durée maximale de 15 mois après la dénonciation. En revanche, si un nouvel accord intervient avant ce terme, il s'y substitue.

Concrètement, la direction ne peut "pas toucher au temps de vol, à la rémunération, la productivité ni à la carrière avant avril 2013", résume Franck Mikula, délégué du syndicat Unac, rapporte l’AFP.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS