Air France choisira bientôt entre le 787 de Boeing et l'A350 d'Airbus pour remplacer ses A380

Le directeur général du groupe Air France-KLM, Ben Smith, a présenté le 5 novembre son nouveau plan stratégique pour améliorer sa rentabilité. Le renouvellement de sa flotte d'avions en fait partie.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Air France choisira bientôt entre le 787 de Boeing et l'A350 d'Airbus pour remplacer ses A380
Air France choisira dans les semaines à venir entre le 787 de Boeing et l'A350 d'Airbus pour remplacer ses A380 pour ses liaisons long-courriers

"Exploiter une compagnie en France n'est pas facile", a déclaré Ben Smith, le directeur général du groupe Air France-KLM, lors de la présentation aux investisseurs le 5 novembre d'un plan stratégique à cinq ans. Il mène campagne auprès des autorités en France pour y rendre le marché du transport aérien plus compétitif, alors que les taxes d'aéroport et la fiscalité y sont plus élevées qu'ailleurs selon le dirigeant.

La compagnie française est confrontée en France à des coûts élevés pour l'utilisation des aéroports ainsi qu'à une lourde fiscalité liée notamment à une nouvelle taxe écologique qui entrera en vigueur en 2020 et à une taxe de solidarité destinée à financer l'organisme international Unitaid, a dit Ben Smith.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Un nouvel objectif de marge opérationnelle

Air France a déjà entrepris de renouveler sa flotte d'avions et a conclu des accords avec ses pilotes, deux éléments qui doivent contribuer à son redressement, a-t-il poursuivi.

Pour le renouvellement de sa flotte, Air France choisira dans les semaines à venir entre le 787 de Boeing et l'A350 d'Airbus pour remplacer ses A380 pour ses liaisons long-courriers, a-t-il déclaré.

Air France a d'ailleurs réceptionné le 27 septembre, lors d'une cérémonie sur les terres d'Airbus à Toulouse (Midi-Pyrénées), son tout premier A350-900. Il s'agit du premier exemplaire d'une commande de 28 appareils au total, à livrer d'ici 2025.

A LIRE AUSSI

Pour financer ces investissements, l'entreprise vise désormais un objectif de marge opérationnelle de "7 % à 8 %".

Avec Reuters (Sarah White; Bertrand Boucey pour le service français, édité par Sophie Louet)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS