Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

Air France champion européen. France Télécom et Deutsche Telekom sous le feu des actionnaires. Ford et Opel dans les mini-monospaces. Energie : Dynegy renvoit son P-DG. Puces : la reprise en 2003...

, , , ,

Publié le

Les entreprises citées

Air France champion du ciel européen. La compagnie aérienne affiche 153 millions d'euros de bénéfice net au titre de l'année fiscale 2001-2002, soit des résultats nettement supérieurs à ceux de la concurrence. Air France prend la deuxième place devant Lufthansa en termes de taille, et se classe n°3 mondial en termes de profits, après Singapore Airlines et Qantas. La compagnie française a bien maîtrisé ses coûts. Elle a optimisé son réseau, et profité de la disparition de ses voisins Swissair et Sabena, expliquent Les Echos.

Jean-Marie Messier sous pression. Le conseil d'administration de Vivendi Universal se réunit aujourd'hui à New-York, comme chaque mois, indique La Tribune. Mais depuis le mois dernier, la pression est montée. Plat principal au menu : le désendettement du groupe, et un projet de cession de 15% de Vivendi Environnement.

Les grands opérateurs de télécoms dans la tourmente : France Télécom et Deutsche Telekom ont chacun dû hier affronter le mécontentement de leurs actionnaires, racontent Les Echos. Michel Bon, le patron de France Télécom, a défendu sa stratégie face au " massacre boursier " du titre, jugeant le cours de l'action absurde au regard des performances de l'entreprise. Deutsche Telekom, dont les dirigeants ont été copieusement sifflés, a du mal à rassurer ses actionnaires : après une perte historique de 3,5 milliards d'euros, l'opérateur allemand prévoit un déficit de 5,5 milliards d'euros pour 2002.

Renault et Nissan pourraient étendre leur alliance en créant des joint-ventures dans le financement, les systèmes d'information et la distribution, affirme le Financial Times. Aujourd'hui se réunit pour la première fois le conseil d'administration de la nouvelle holding Renault-Nissan. Il discutera aussi des sites de fabrication du premier moteur commun aux deux marques.

Fiat abandonnerait l'automobile ? L'hypothèse est avancée depuis quelques temps par des commentateurs, mais cette fois c'est un représentant de la famille Agnelli - qui contrôle 34% du capital, qui en a parlé hier, rapporte le Wall Street Journal Europe, et a évoqué cette possibilité,  si Fiat Auto ne retrouve pas le chemin des bénéfices.

Ford et Opel - qui n'ont pas la réputation d'être très créatifs, souligne La Tribune, prennent cette fois la concurrence de vitesse, notamment Renault, en se lançant sur le nouveau marché des " mini-monospaces ". Chez Ford, la production de la Fusion démarre à Cologne. L'Opel Meriva sera bientôt lancée au Brésil, puis en Espagne. Fiat, puis Renault en 2004, arriveront bientôt sur ce marché encore balbutiant, occupé aujourd'hui par des japonais et des coréens.

Energie : le groupe américain de négoce Dynegy remplace son patron. Dynegy a été pris dans le cyclone qui s'est abattu sur ce secteur avec l'affaire Enron, indiquent Les Echos. Dynegy est lui aussi soupçonné d'avoir manipulé ses chiffres. Le titre Dynegy a perdu 80% en Bourse depuis septembre 2000.

Semiconducteurs : la reprise se confirme... pour 2003. Selon le World Semiconductor Trade Statistics, la croissance sera cette année de 2,3%, mais elle atteindra 21,7% en 2003. En 2001 le marché des semiconducteurs avait chuté de 32%, rappellent Les Echos.

Selon le chiffres de l'Ufip (Union française des industries pétrolières), la grande distribution a assuré l'année dernière 57% des ventes de carburants. En vingt ans, les compagnies pétrolières ont perdu 40% de parts de marché et fermé 29.000 stations-service. Pour stopper cette tendance, elles essayent de transformer leurs points de vente en commerce de proximité. C'est dans La Tribune.

A demain !

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle