Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Air Asia, MH370, MH17... en 2014, peu de crashs mais beaucoup de victimes dans l'aviation civile

, , , ,

Publié le

Vu sur le web De la disparition du vol MH370 de la Malaysia Airlines en mars au crash d'Air Asia fin décembre, 2014 semble avoir été une année noire pour l'aviation civile. Le nombre de morts a effectivement atteint un plus haut depuis 10 ans. Paradoxalement, le nombre de crashs n'a, lui, jamais été aussi faible depuis le premier recencement réalisé en 1949.

Air Asia, MH370, MH17... en 2014, peu de crashs mais beaucoup de victimes dans l'aviation civile
Les débris au sol du vol MH17 abattu au dessus de l'Ukraine le 17 juillet.
© Euronews - capture vidéo YouTube

2014, année noire pour l'aviation civile. C'est l'impression qui domine avec le récent crash de l'A320-200 de la compagnie indonésienne Air Asia survenu ce 28 décembre. L'avion, qui transportait 162 passagers et membres d'équipage entre Surabaya (Indonésie) et Singapour, s'est abîmé en mer de Java. Une tragédie qui vient boucler une année où les accidents aériens ont malheureusement occupé une grande place dans l'actualité.

Une série noire de crashs très "médiatiques"

En mars tout d'abord, la mystérieuse disparition du Boeing 777 du vol MH370 de la Malaysia Airlines et de ses 239 passagers reste dans les mémoires. Les recherches de l'appareil - qui se trouve vraissemblablement au fond de l'océan indien mais n'a toujours pas été retrouvé - ont entretenu le buzz autour de cette tragédie, alimenté par de nombreuses hypothèses plus ou moins réalistes concernant le déroulement des faits (de l'attentat terroriste à l'enlèvement par des elfes).

Quelques mois plus tard, le 17 juillet, un autre Boeing 777 de la Malaysia Airlines disparaît des écrans radars. Le vol MH17 reliant Amsterdam à Kulala Lumpur est abbatu au-dessus du ciel ukrainien, en plein conflit avec la Russie. La série noire continue le 23 juillet avec l'aterrissage manqué d'un ATR 72-500 à Taïwan faisant 48 victimes dont deux françaises et le 24 juillet avec le crash d'un MC McDonnell Douglas MD-83 affrété auprès de la compagnie espagnole Swiftair par Air Algérie dans lequel périrent les 116 passagers. Le décès du patron de Total, Christophe de Margerie, le lundi 20 octobre a également marqué les esprits : son Falcon 50 avait explosé suite à une collison avec une déneigeuse lors de son décollage sur une piste de l'aéroport moscovite de Vnoukovo.

2014, record historiquement bas de crashs

Malgré ces évènements tragiques, une statistique rassurante a été mise en avant par le site américain Quartz : il n'y jamais eu aussi peu d'accidents dans l'histoire de l'aviation commerciale (qui débute en 1949 avec le décollage du Comet, premier avion de ligne à réaction). Les 111 crashs recensés en 2014 par le "Bureau of Aircrafts Accidents Archives" représentent ainsi un record historiquement bas.

Le problème, comme le souligne Quartz, c'est que ces accidents ont fait beaucoup de victimes : 1320 personnes ont péri dans des accidents d'avions cette année, soit le plus grand nombre depuis 10 ans. Voilà qui explique ce sentiment d'un effondrement de la sécurité en vol, alors que 2013 avait décroché la palme de l'année la moins meurtière de l'histoire avec 459 victimes. Espérons que 2015 conjuguera le "meilleur" de ces deux dernières années : peu de crashs et peu de victimes.

Julien Bonnet

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle