Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

AIM: Declomesnil retire son offre de reprise

Marine Protais , , ,

Publié le

Lundi 23 février, Declomesnil, spécialiste de la transformation de viande, a retiré son offre de reprise des abattoirs AIM. Le groupe avait déposé une offre au tribunal de commerce de Coutance (Manche) mercredi 18 février pour le site AIM de Sainte-Cécile (Manche).

AIM: Declomesnil retire son offre de reprise © Janphi63 - Flickr - C.C

Declomesnil, un spécialiste de la transformation de viande de boucherie basé à Colombelles (Calvados), a annoncé par communiqué le retrait de son offre de reprise des abattoirs AIM lundi 23 février. Le groupe, accompagné de Sofiprotéol (groupe Avril), avait déposé une offre mercredi 18 février pour reprendre le site AIM de Sainte-Cécile (Manche).

Dans son communiqué, Declomesnil explique son retrait par "l'absence totale de dialogue" avec les syndicats et "l'arrêt total de l'activité de l'abattoir et des livraisons clients". Le site de Sainte-Cécile a cessé son activité jeudi 19 février, suite à l'annonce des offres de reprise par le tribunal de commerce de Coutance (Manche). "Le fonctionnement de l’abattoir et la livraison des clients étaient pourtant essentiels à la réussite du projet de reprise et à une amélioration potentielle des conditions sociales de l’offre", précise Declomesnil.

Le retrait n'a pas surpris les syndicats qui jugeaient l'offre peu viable. "On n'est pas surpris. On savait que cette offre était une rustine pour calmer les esprits", a déclaré à l'AFP Sébastien Lafon de la CFE-CGC.

500 postes menacés

Cent dix-huit postes sur 397 devaient être maintenus sur le site de Sainte-Cécile grâce à l'offre de Declomesnil, seule offre pour ce site. Les offres des abattoirs Yves Fantou et de Montfort Viandes sont maintenues pour le site AIM d'Antrain (Ille-et-Vilaine). Au mieux, 107 postes sur les 591 de l'ensemble des abattoirs AIM pourront être sauvés. Le tribunal de commerce de Coutance examinera les deux offres restantes le 6 mars.

La société AIM a réalisé 246 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2013, dont 17 % à l'export. Elle emploie 591 salariés, dont 397 à Sainte-Cécile et à Villedieu-les-Poêles (Manche), 179 à Antrain et dans plusieurs plateformes de distribution régionales.En redressement judiciaire depuis le 6 janvier, les abattoirs AIM sont confrontés à des difficultés financières depuis 2012. 

Marine Protais

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle