Aides à la réindustrialisation : le parcours de Pavatex et MPO

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Aides à la réindustrialisation : le parcours de Pavatex et MPO

Deux nouvelles entreprises vont recevoir des aides à la réindustrialisation (ARI) de la part des pouvoirs publics. Retour sur les parcours des dirigeants de Pavatex et MPO, qui nous expliquent comment ils ont obtenu ce précieux soutien, officiel depuis le 21 juillet.

"Cette aide nous permet d'aller plus vite et de viser une capacité de production plus importante." Jean-François Perrin, directeur général de MPO Energie, mesure bien l'importance du soutien que sa société vient de reçevoir. 12 millions d'euros lui ont été attribués pour le lancement d'une chaine de production de cellules photovoltaïques à haut rendement. 43 emplois créés.

Chez Pavatex, l'aide publique a eu un fort impact géographique. "Les aides nous ont fait choisir l'endroit où nous installerons notre usine", assure Martin Tobler, directeur marketing de Pavatex. La société suisse va créer 49 emplois dans les Vosges, avec la création d'un site de production de panneaux isolants en fibre de bois.

Des projets longuement mûris

"Le projet a été lancé il y a un an avec notre partenaire norvégien"
, affirme t'on chez Pavatex. Un partenariat industriel a été lancé avec la société norvégienne Norske Skog, déjà présente sur place. Pavatex va doubler ses capacités de production de panneaux isolants avec ce nouveau site.

MPO compte se lancer dans le photovoltaïque à grande échelle, alors que ce secteur n'est encore qu'en test dans la société mayennaise. Jean-Françoic Perrin est très fier de son projet, "pensé pour un domaine d'avenir à moyen et long terme". Pour lui, "quand on a un projet bien construit, présenter un dossier n'est pas un problème."

Face à l'administration

Deux cas, deux vécus différents. Jean-François Perrin, de MPO, précise que "les démarches administratives sont sensiblement les mêmes que pour un dossier de prime à l'aménagement du territoire (Pat). C'est assez souple comme dossier." MPO avait envisagé de faire une demande Pat, mais a finalement été aiguillé vers le système des ARI.

Pour Pavatex, la phase administrative a été plus complexe. "Nous y avons investi beaucoup d'énergie", confirme Martin Tobler. N'étant pas une entreprise française, Pavatex a tenu a être irréprochable dans cette phase technique de sa demande d'aide. Avec succès.

L'importance des partenaires

Martin Tobler est clair sur ce sujet : "Nous avons développé un bon projet, mais qui ne vaudrait rien sans nos partenaires." Pavatex a été fortement soutenu par les autorités locales d'Epinal. "En mars, le préfet a organisé un évènement spécial, il a invité beaucoup de gens afin de récupérer des soutiens pour notre projet." Pourquoi? Dans la zone a été créé le cluster "Green Valley", focalisé sur l'éco-construction. "Ils cherchent vraiment des projets comme le nôtre", se félicite Martin Tobler.

C'est en amont que MPO a réuni un groupe de partenaires. En 2009, le projet PV20 est lancé : il s'agit d'un projet de R&D qui doit permettre de conçevoir des cellules photovoltaïques de haute performance. Des instituts de recherche (INES) et des partenaires privés (Emix, Tenesol) ont travaillé ensemble sur ces cellules qui seront produites sur la nouvelle ligne de MPO.

Ces deux entreprises ont obtenu des aides substancielles. Quand on leur demande ce qui a fait la différence, les deux responsables valorisent d'abord leurs projets. C'est ce qui ressort des conseils de Jean-François Perrin : "Il faut oser. Bien réfléchir à son projet, puis s'y tenir, malgré les fluctuations conjoncturelles."

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS