Aide européenne pour les producteurs de pêches et de nectarines après l'embargo russe

La Commission européenne a promis le 11 août une aide financière aux producteurs de pêches et de nectarines de l'Union, touchés à la fois par l'embargo mis en place par la Russie sur des produits alimentaires occidentaux et par le mauvais temps des dernières semaines.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Aide européenne pour les producteurs de pêches et de nectarines après l'embargo russe

Le 7 août, Moscou a imposé un embargo total sur des importations alimentaires en provenance des Etats-Unis, de l'Union européenne, d'Australie, du Canada et de Norvège, en réponse aux sanctions imposées notamment par l'Union européenne et les États-Unis à la Russie en raison du conflit ukrainien.

La Commission européenne a expliqué la semaine dernière qu'il était trop tôt pour dire si les fermiers européens étaient en droit de recevoir des compensations d'un fonds d'urgence de 400 millions d'euros, créé dans le cadre de la réforme de la Politique agricole commune (PAC).

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Mais le 11 août, l'exécutif européen a annoncé avoir décidé d'aider les producteurs de pêches et de nectarines en faisant passer de 5% à 10% la part de leur production qui peut être retirée du marché et distribuée gratuitement.

L'Union européenne dédommagera les fermiers pour les fruits non vendus. Elle prévoit également des fournir des fonds supplémentaires pour promouvoir les fruits. La Commission européenne n'a pas spécifié le montant de ces mesures.

"Je vais proposer dès aujourd'hui que la Commission européenne prenne des mesures immédiates, avec effet rétroactif, visant à faire baisser l'offre et à encourager la demande", précise Dacian Ciolos, commissaire à l'Agriculture, cité dans un communiqué.

"Nous surveillons de près les marchés et je n'hésiterai pas à faire de même pour venir en aide à d'autres secteurs dépendant des exportations vers la Russie", a-t-il ajouté.

La Commission a précisé que les mesures définies pour les producteurs de fruits, qui doivent encore être approuvées formellement, était déjà envisagées en raison des dégâts provoqués par les conditions climatiques, et qu'elles s'étaient imposées définitivement avec l'embargo russe.

La France, l'Italie, la Grèce et l'Espagne sont les principaux producteurs de pêches et de nectarines de l'Union européenne. Dans son ensemble, l'UE produit entre 2,4 et 2,5 millions de tonnes de pêches par an, la production de nectarines étant de 1,1 à 1,2 million de tonnes.

(avec Reuters)

Partager

NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS