Economie

Agroalimentaire, l'oublié du pacte de responsabilité

,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Certains secteurs aux branches très éclatées tardent à entamer leurs discussions sur le pacte de responsabilité. C’est le cas des industries agroalimentaires, qui comptent une myriade de petites branches et dont les négociations ne sont pour l’instant pas suivies par le ministère du Travail, au grand dam des syndicats. Toutes ces branches représentent pourtant 1,5 million de salariés. C’est-à-dire à peine moins que la métallurgie, qui en emploie 1,6 million. Pour s’en sortir, certaines de ces branches pourraient négocier le pacte en se rassemblant, comme elles l’ont fait en 2013 pour le contrat de génération. Cet accord avait associé une liste à la Prévert : les brasseurs, en passant par la levure, la triperie, les abattoirs et ateliers de découpe de volailles, lapins, chevaux, la meunerie, la[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte