Afghanistan: Biden et Erdogan conviennent du rôle de l'armée turque, selon Washington

par Humeyra Pamuk

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Afghanistan: Biden et Erdogan conviennent du rôle de l'armée turque, selon Washington
Le président américain Joe Biden et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan sont convenus lors d'un entretien cette semaine que la Turquie serait aux commandes de la sécurisation de l'aéroport de Kaboul alors que les forces américaines se préparent à quitter l'Afghanistan, a déclaré jeudi le conseiller à la sécurité nationale de la Maison blanche. /Image diffusée le 14 juin 2021/REUTERS/Murat Cetinmuhurdar/Presidential Press Office

WASHINGTON (Reuters) - Le président américain Joe Biden et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan sont convenus lors d'un entretien cette semaine que la Turquie serait aux commandes de la sécurisation de l'aéroport de Kaboul alors que les forces américaines se préparent à quitter l'Afghanistan, a déclaré jeudi le conseiller à la sécurité nationale de la Maison blanche.

S'exprimant lors d'une conférence téléphonique avec des journalistes, Jake Sullivan a indiqué que les deux dirigeants n'étaient en revanche pas parvenus à une avancée sur le litige concernant l'achat par Ankara de batteries de missiles russes S-400. Il a ajouté que les discussions allaient se poursuivre.

Au cours d'un entretien lundi lors du sommet de l'Otan à Bruxelles, Recep Tayyip Erdogan a demandé une certaine forme de soutien des Etats-Unis pour sécuriser l'aéroport de Kaboul et Joe Biden s'est engagé à fournir cette aide, a indiqué le haut représentant américain.

"L'engagement clair des dirigeants a établi que la Turquie jouerait un rôle de tête dans la sécurisation de l'aéroport international Hamid-Karzai et nous sommes désormais en train de travailler sur la manière de parvenir à cela", a dit Jake Sullivan, dans ce qui constitue les premiers détails livrés par Washington sur la teneur de l'entretien Biden-Erdogan.

Si les Etats-Unis et la Turquie sont opposés sur un éventail de sujets, dont la Syrie et les explorations en Méditerranée orientale, l'Afghanistan apparaît comme un domaine possible de coopération bilatérale.

La Turquie a proposé de protéger et de gérer l'aéroport de Kaboul une fois le retrait des forces américaines et de l'Otan effectif.

Il s'agit d'un enjeu crucial pour le fonctionnement des missions diplomatiques en Afghanistan, alors que les troupes occidentales auront en principe quitté le pays d'ici le 11 septembre prochain, selon l'annonce effectuée plus tôt cette année par Joe Biden.

Alors qu'un porte parole des Taliban a déclaré la semaine dernière que les forces turques devaient se retirer d'Afghanistan dans le cadre de l'accord conclu avec les Etats-Unis l'an dernier, Jake Sullivan a assuré que ces commentaires n'avaient pas dissuadé le plan sécuritaire "détaillé et efficace" que les Etats-Unis mettaient en place.

(Humeyra Pamuk et Trevor Hunnicutt; version française Jean Terzian)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS