Tout le dossier Tout le dossier

Affaire Volkswagen : la suspicion touche les autres constructeurs

Les moteurs diesel de BMW dépassent eux aussi les normes d'émission européennes, a indiqué le magazine Autobild ce jeudi 24 septembre, reprenant une étude de l'ICCT, l'ONG à l'origine du scandale Volkswagen.

Une information qui a provoqué une chute du cours de Bourse du constructeur bavarois. Pourtant, le magazine n'évoque pas de tricherie dans son article et d'autres marques ont déjà été pointées du doigt.

Partager

Capture écran Autobild

Sur les marchés financiers, le dieselgate provoquerait-il un début de panique sur les valeurs automobiles ? Alors que le cours de Bourse de Volkswagen s'est logiquement effondré suite aux révélations sur le logiciel qui permettait aux constructeur allemand de tromper les autorités américaines sur les émissions de ses moteurs diesel, l'action de son compatriote et concurrent BMW a reculé de plus de 6% ce jeudi matin.

La raison ? La publication par l'hebdomadaire allemand Auto Bild d'un article indiquant que les rejets, analysés sur route, en NOx (oxyde d'azote) de sa X3 xDrive équipé du moteur diesel 20d seraient plus de 11 fois supérieurs au maximum autorisé.

Un chiffre mesuré lors de tests sur route réalisés par l'ICCT (International Council on Clean Transportation), l'ONG à l'origine du scandale Volkswagen. Le journal n'évoque toutefois pas de tentative de "tricherie" de la part de BMW, contrairement à ce qu'a reconnu Volkswagen, indiquant simplement qu'en conditions réelles, le modèle de BMW échoue au test de pollution.

Car la différence est bien là : si en Europe les rejets de bon nombre de constructeurs se révèlent bien supérieurs à la norme, comme le montrait une étude de l'OCDE de 2006, Volkswagen est - pour le moment - le seul à avoir été épinglé pour avoir manipulé les résultats obtenus en laboratoire afin d'obtenir son homologation aux Etats-Unis.

Dans une étude plus récente publiée par l'ONG Transport & Environement et relayée par L'Usine Nouvelle, de nombreuses autres constructeurs étaient ainsi pointés du doigt, les allemands BMW, Mercedes et Opel mais aussi le français Citroën (illustration ci-dessous extraite de l'étude). "La question de savoir si d'autres constructeurs en dehors de VW ont utilisé des logiciels truqueurs reste à déterminer", note simplement Auto Bild dans son article publié ce jeudi, question qui trouvera peut-être une réponse dans les enquêtes que viennent de lancer la France et l'Europe.

Comme ces derniers jours et avant de connaître les résultats de cette chasse aux tricheurs, les cours de Bourse de différents constructeurs et équipementiers risquent donc de connaître une période agitée, au gré de la publication de révélations plus ou moins fondées.

0 Commentaire

Affaire Volkswagen : la suspicion touche les autres constructeurs

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

PARCOURIR LE DOSSIER

Auto

Volkswagen aurait conçu plusieurs versions du logiciel de trucage

Auto

Le rappel des moteurs diesel Volkswagen fait-il sens ?

Auto

Le gouvernement allemand durcit le ton face à Volkswagen

Auto

Volkswagen va réduire ses investissements et accélérer dans l'hybride et l'électrique

Auto

Après le scandale, Volkswagen annonce ses premières mesures

Auto

Affaire Volkswagen : Pourquoi les tests français pourraient devenir une usine à gaz

Auto

L'avenir de Volkswagen est menacé, estime son nouveau président

Auto

Volkswagen estime à 8 millions le nombre de ses véhicules diesel trafiqués en Europe

Auto

Après le scandale Volkswagen, premiers tests en France pour détecter les fraudes antipollution

Auto

Les équipementiers ne sont pas responsables de la triche de Volkswagen

Auto

L’impossible équation qui a conduit Volkswagen à la fraude

Auto

Infographie : ce que l'on sait du scandale Volkswagen

Auto

Scandale Volkswagen : 2,1 millions de véhicules Audi concernés

Auto

La route semée d'obstacles du nouveau patron de Volkswagen

Automobile

Diesel Gate : l'Inria réagit au logiciel espion de Volkswagen

Auto

Matthias Müller est le nouveau patron de Volkswagen

Environnement

Affaire Volkswagen : les tests aléatoires sur 100 voitures démarreront la semaine prochaine

Dépêches Reuters

Volkswagen aurait aussi manipulé les tests d'émissions en Europe

Auto

Le patron de Volkswagen, Martin Winterkorn, démissionne

Logiciels & Applications

L’affaire Volkswagen relance le débat sur l’open source dans l’automobile

Auto

Pourquoi l’affaire Volkswagen pourrait changer la donne dans l’industrie automobile

Auto

Les jours de Martin Winterkorn à la tête de VW semblent comptés

Auto

"Le scandale Volkswagen n’est que la partie émergée de l’iceberg"

Auto

Pourquoi le scandale qui touche Volkswagen est le pire cauchemar de Martin Winterkorn

La semaine de l'automobile

Volkswagen s'apprêterait à limoger son patron, selon la presse allemande

Auto

Les dessous technos de la triche de Volkswagen

Auto

Peter Mock et John German, les deux lanceurs d'alerte à l'origine du scandale Volkswagen

Auto

11 millions de véhicules concernés par la fraude de Volkswagen

Auto

Affaire Volkswagen : des réactions mesurées de la part des professionnels de l'automobile

Editorial

VW, der Betrüger (le fraudeur)

Auto

Après la tricherie de Volkswagen, Michel Sapin demande une enquête approfondie en Europe

Auto

Affaire Volkswagen : les cycles d'homologation en trois points

Auto

Daimler et BMW "non concernés" par l'affaire Volkswagen aux Etats-Unis

Auto

Volkswagen accusé d'avoir contourné les règles antipollution aux Etats-Unis

Auto

Une ONG européenne dénonce l'écran de fumée des constructeurs auto sur le diesel

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS