Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Affaire Fives - Ynna : le groupe français obtient la saisie-exécution des supermarchés marocains Aswak Assalam

, , ,

Publié le

Le différend commercial qui oppose le groupe français d’ingénierie industrielle Fives FCB au groupe marocain Ynna Holding connaît un nouveau rebondissement judiciaire. Les avocats de la société française viennent d’obtenir le 6 mars du Tribunal de commerce de Casablanca la saisie-exécution des 3 499 912 actions détenues par Ynna Holding dans le capital de la chaîne de supermarchés Aswak Assalam.

Affaire Fives - Ynna : le groupe français obtient la saisie-exécution des supermarchés marocains Aswak Assalam © Luc Perenom - L'Usine Nouvelle

Faisant suite à la plainte émanant des avocats de l'ingénieriste français Fives FCB, le président du Tribunal de commerce de Casablanca vient de décréter le 6 mars la saisie-exécution de la totalité du capital de la société Aswak Assalam, une filiale à 99% du groupe marocain Ynna holding et composé de 3 499 912 actions. Une première au Maroc.

La décision du Tribunal intervient alors que le Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM) a demandé ce 9 mars la reprise de la cotation à la Bourse de Casablanca du titre du groupe chimiste marocain Snep, filiale de Ynna Holding, .

Fives FCB, filiale du groupe d'ingénierie Fives basé à Paris avait obtenu le 25 février, la saisie conservatoire de 65% des actions de la Snep (Société nationale d'électrolyse et de pétrochimie marocaine) en raison d'un litige commercial l'opposant à Ynna Asment, une filiale d'Ynna Holding.

65% des actions de la SNEP

L'affaire remonte à 2008. Fives via ses filiales FCB et CPC Maroc avait alors gagné sur appel d'offres un contrat de construction d'une cimenterie pour plus de 200 millions d'euros, auprès de la société Ynna Asment, filiale d'Ynna Holding. Mais, celui-ci avait décidé par la suite de ne pas exécuter le projet. Selon Fives, Ynna Asment avait retiré sans préavis un cautionnement de plus de 13 millions d'euros qu'Ynna Holding a refusé de payer ensuite. Fives FCB a alors engagé un recours à l'exécution forcée au terme d'un long processus comprenant un arbitrage international rendu à Genève, emporté par Fives et validé, après plusieurs péripéties, par la justice marocaine.

Dans la dernière décision en date, s'agissait alors de mettre aux enchères, le 25 février, 65% des actions de la SNEP. Mais une décision de justice a reporté cette vente.

La vente judiciaire de la chaîne de supermarchés Aswak Assalam, estimée plus fluide que celle des actions de SNEP (cotée également à la Bourse de Casablanca) a été privilégiée et sera programmée dans les jours à venir.

Le prochain épisode de cette affaire aura probablement lieu le 10 mars : une nouvelle décision de la justice marocaine est attendue. Ce qui risque d'amener le groupe Ynna Holding à se pourvoir encore une fois en cassation, comme il l'a fait lors du premier épisode de l'affaire, le 25 février.

Nasser Djama

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle