Affaire Boeing 787 : selon le PDG d'Airbus, "l'A350 a un design robuste"

En déplacement à Davos, en Suisse, pour le Forum économique mondial, Fabrice Brégier, le PDG d'Airbus, a parlé innovation et est revenu sur la crise traversée par son concurrent Boeing à propos des défaillances de son 787.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Affaire Boeing 787 : selon le PDG d'Airbus,

"2,5 milliards d'euros sont investis par Airbus en R&D chaque année". Pour Fabrice Brégier, parler d'innovation chez Airbus est toujours une satisfaction. Répondant aux questions de l'agence Reuters, le PDG d'Airbus a déroulé les grandes lignes de la conception de l'innovation chez l'avionneur européen.

"Nous voulons faire des choses complexes, mais de manière plus simple et plus rapide", a résumé l'industriel. "Nous nous devons d'être plus réactifs, et pour cela, nous allons modifier légèrement l'organisation chez Airbus et nommer dans les prochains mois un 'chef de l'innovation', qui en contact direct avec moi", a-t-il dévoilé.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Concernant les déboires du 787 Dreamliner Boeing, immobilisé par les autorités après des incidents sur les batteries lithium-ion, Fabrice Brégier a tenu à clarifier la situation viis-à-vis de l'avion électrique nouvelle génération d'Airbus, l'A350.

"Le problème n'est pas seulement le type de batterie utilisé, mais la façon dont elle est intégrée à l'avion, la manière dont on la protège des courts-circuits et des incendies (...) Nous pensons que le design de notre A350 est robuste".

Pour autant, le PDG prend la mesure de la crise que traverse son concurrent et joue la carte de la prudence : "Nous prendrons à notre compte les leçons du 787, nous regarderons les recommandations de la Federal Aviation Administration (FAA), et si nous devons changer des choses, nous avons le temps, car l'A350 ne sera livré à ses premiers clients qu'au cours de la 2e moitié de 2014".

Elodie Vallerey

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS