AÉRONAUTIQUEDES COMMANDES QUI REPRENNENT DE LA HAUTEURLes constructeurs sont partis rayonnants du salon du Bourget. Mais la reprise de l'activité sera progressive.

Partager

AÉRONAUTIQUE

DES COMMANDES QUI REPRENNENT DE LA HAUTEUR

Les constructeurs sont partis rayonnants du salon du Bourget. Mais la reprise de l'activité sera progressive.



L'industrie aéronautique manifeste les premiers signes de rétablissement, si l'on en croit le baromètre du secteur, le salon du Bourget. Alors que les avionneurs n'avaient annoncé qu'une quarantaine de commandes lors de l'édition 1991, ils viennent d'engranger cette année six fois plus de contrats et de lettres d'intention! Airbus Industrie, qui n'avait pris que 25commandes fermes depuis janvier a ainsi annoncé 34nouvelles ventes (dont 30 pour l'A319, version raccourcie de l'A320) pour un montant d'environ 7milliards de francs. Un score pulvérisé par Boeing: 43intentions d'achats (concernant essentiellement le nouveau gros porteur, le B777 et ses dérivés) et une dizaine de ventes supplémentaires (s'ajoutant aux 102acquises depuis janvier). Le chiffre d'affaires "potentiel" représente tout de même la bagatelle de 25milliards de francs. Enfin, il vient d'enlever la plus grosse part d'un "mégacontrat" de Saudia, soit 5,8milliards de dollars pour 28appareils. Le numéro3 mondial, McDonnell Douglas, empoche l'autre partie du contrat, 23avions qui s'ajoutent aux 25ventes annoncées au Bourget. Mêmes signes de reprise pour le marché du transport régional: une centaine d'appareils vendus ou en passe de l'être. Le consortium ATR espère ainsi enregistrer cette année pratiquement deux fois plus d'ordres qu'en 1994, où ils se chiffraient à 27. Les motoristes se frottent les mains. CFM International, le fabricant du CFM56, le réacteur le plus vendu dans le monde, prévoit 700prises de commandes d'ici à la fin de l'année, contre 350 lors du dernier exercice.

L'Asie, un nouvel Eldorado pour les avionneurs

Reste à concrétiser les nombreuses intentions d'achats et à patienter jusqu'aux futures livraisons. La reprise amorcée sera très progressive. Quelque 1600 à 1800avions sont encore en commande dans le monde, soulignent Airbus et Boeing, et 873appareils se trouvaient encore sur les parkings des compagnies aériennes à la fin du premier trimestre de 1995, selon Dasa. Les transporteurs veulent confirmer leur retour aux profits avant de réinvestir dans leurs flottes. Ils devraient de fait dégager cette année un bénéfice de 5milliards de dollars, selon l'Association du transport aérien international, surfant sur la croissance du trafic aérien. Celle-ci se poursuivra à un rythme annuel de l'ordre de 5% sur les vingt prochaines années, avec pour locomotive l'Asie (11,5% de hausse sont attendus en Chine). Signe avant-coureur de ce nouvel Eldorado des avionneurs, les compagnies asiatiques sont à l'origine de près du quart des commandes et lettres d'intentions enregistrées au Bourget.

Nadine BAYLE

Aviation civile



USINE NOUVELLE N°2508

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS