Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Aéronautique : pourquoi Matis Aerospace investit 6 millions de dollars à Casablanca

, , , ,

Publié le

Joint-venture entre Boeing et Safran, Matis aerospace va investir 6 millions de dollars dans son unité de Casablanca, spécialisée dans le câblage aéronautique. Il va agrandir de 40% la superficie de son usine et compte créer dans trois ans 400 emplois.

Aéronautique : pourquoi Matis Aerospace investit 6 millions de dollars à Casablanca
Créé en 2002, l'usine Matis aerospace est une joint-venture à 50/50 entre Boeing et la filiale de Safran Labinal Power Systems.
© Abdellatif SENTISSI

L'aéronautique a le vent en poupe et le Maroc en profite. La demande mondiale est estimée à 35 000 avions commerciaux dans les deux prochaines décennies.

Pour répondre aux besoins croissants de ses clients Boeing, Airbus, Snecma (Safran) et Dassault, Matis Aerospace va investir 6 millions de dollars (4,73 millions d'euros) pour notamment  augmenter la taille de son usine de plus de 40% et créer en trois ans près de 400 emplois.

Un investissement en fonds propres

Créé en 2002, Matis est une joint-venture à 50/50 entre Boeing et la filiale de Safran, Labinal Power Systems. L'usine produit plus de 120 000 faisceaux de câbles par an notamment pour les Boeing 777 et 737. 

Son chiffre d'affaires attendu en 2014 devrait osciller entre 70 et 75 millions de dollars. "D'ici à 2017, l'usine serait en mesure de réaliser un chiffre d'affaires supérieur à 100 millions de dollars" prédit à L'Usine Nouvelle Hamid BenBrahim El-Andaloussi, président du Groupement des industries marocaines aéronautiques et spatiales (Gimas) et délégué général de Safran au Maroc (photo ci-contre).

Les résultats dégagés permettent de financer l'investissement de 6 millions de dollars prévu sur fonds propres sans recourir à un apport en capital des sociétés mères.

"Les actionnaires ont décidé de réaliser cette extension pour suivre la forte demande du secteur et répondre à la montée en cadence de la production des avions. Au dela de la production, l'usine intégrera de nouvelles activités comme le système de câblage des Boeing 787 Dreamliner" indique Benbrahim El-Andaloussi.

"Depuis 14 ans, cette unité, en véritable centre d'excellence, a gagné suffisamment en maturité et en savoir-faire pour participer aujourd'hui à l'ingénierie des nouveaux câblages" ajoute-t-il.

Les travaux qui devraient s'étaler jusqu'en 2016 augmenteront la taille de l’usine, actuellement de 10 000 mètres carrés, de 40%. Quant au terrain, "il est situé sur l'aéropole de Nouaceur et appartient à l'Office national des aéroports (ONDA). Il est loué à Matis dans le cadre d'un bail immobilier emphytéotique" précise le délégué général de Safran.

L'INSTITUT DES MÉTIERS DE L'AÉRONAUTIQUE (IMA) À LA RESCOUSSE

Concernant le recrutement du personnel (à majorité féminin), le rôle de l'Institut des métiers de l'aéronautique (IMA) est primordial. "Les recrutements se font généralement à un niveau bac+2. Une partie de la formation est ensuite  réalisée par l'IMA qui se charge de la transmission de la culture aéronautique et des fondamentaux techniques. L'autre partie de la formation est réalisée par Matis au sein de ses ateliers", indique le président du Gimas.

"L'IMA sert aussi de facilitateur pour les entreprises aéronautiques en matière de RH auprès d'organismes étatiques notamment l'Anapec."

Avec un recrutement de 400 salariés supplémentaires, l'effectif total du site sera porté à 1 200 personnes en 2017.

 
Par ailleurs reprenant sa casquette de président du GIMAS, Hamid Benbrahim El-Andaloussi nous indique "plusieurs entreprises sont en passe de réaliser des extensions pour 2015-2016 pour répondre à la montée en cadence de production des avions". En martellant : "Avec une croissance de 17% par an et 11000 personnes embauchés, le Maroc se positionne comme la base la plus compétitive aux portes de l'Europe."

Nasser Djama

Forte présence de Safran au Maroc
Safran possède 7 filiales au Maroc. Parmi celles-ci, il y a quatre sites industriels et sièges sociaux à savoir Aircelle Maroc, Labinal Maroc (filiale de Labinal Power Systems), Morpho Maroc (filiale de Safran Morpho), Safran Engineering Services, (filiale de Labinal Power Systems). Trois sociétés communes complètent les premières comme Matis Aerospace (filiale de Labinal Power Systems), Snecma Morocco engine services (SMES, filiale de Snecma), Sagem Défense Sécurité, (filiale de Sagem). Une huitième structure, Safran Maroc SA est une filiale directe de Safran Holding. "Nous avons créé au début de l'année Safran Maroc SA qui relève directement de l'entité Safran France. Cette entité a pour mission de représenter le groupe au Maroc, d'assurer le coordination entre les entités et de réaliser des services partagés pour les filiales." explique Benbrahim El-Andaloussi.

Situation de Matis Aerospace

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle