Adrianne Chinetti, multiculturelle, femme de l'international 2015

 Adrianne Chinetti, 36 ans, directrice de l’usine Yasulor de L’Oréal en Indonésie, est la lauréate du trophée des femmes de l'international 2015.

Partager


Crédits : Antonia MACHAYEKHI

Une enfance en Guyane et en Guadeloupe a donné à Adrianne Chinetti le goût des cultures différentes. La jeune femme n’a pas pu être pilote de chasse, elle s’est tournée vers la cosmétique. Diplôme d’ingénieur en poche, elle part dans la seule usine de produits chimiques de L’Oréal, Chimex, à Pau. Responsable de fabrication, elle y transfère la production d’un site parisien. À 23 ans, elle découvre un monde très masculin. Et du Sud-Ouest ! "Il faut de l’humilité, quand on ne connaît pas une culture et accepter d’apprendre".

Une approche qu’elle déclinera plus tard dans ses postes à l’étranger. L’Oréal lui propose de lancer de nouveaux produits cosmétiques en Europe de l’Est. " Passionnant, car les codes de beauté sont différents selon les marchés".

Sa carrière poursuit son ascension rapide : en 2008, direction Shanghai, où L’Oréal installe une équipe de développement. La jeune femme recrute une douzaine de collaborateurs et les forme. Elle apprend le mandarin, l’une des six langues qu’elle parle. En 2012, on lui propose la direction de la plus grande usine L’Oréal de l’époque (430 salariés), en Indonésie.

"Un sacré challenge !" Comme dans ses postes précédents, elle écoute, pratique un management participatif, respecte les cultures locales. Elle vient de réussir le changement du système d’exploitation de l’usine. On la croit, quand elle affirme " ne jamais avoir souffert du fait d’être femme ".


Conseil à une débutante
"Garder ses convictions, savoir qui on est et ne pas se travestir. Rester telle qu’on est, avec sa féminité ou son absence de féminité. Chacun a du bon à donner".

Cécile Maillard

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS