ADP veut doubler ses investissements à Orly et CDG sur 5 ans

PARIS (Reuters) - ADP a annoncé mardi qu'il prévoyait de doubler le montant des investissements dans ses aéroports parisiens au cours de la période 2021-2025, qui sera marquée notamment par le lancement des travaux préparatoires du futur terminal T4 de Roissy-CDG, dont la première tranche doit être livrée en 2028.
Partager
ADP veut doubler ses investissements à Orly et CDG sur 5 ans
ADP a annoncé mardi qu'il prévoyait de doubler le montant des investissements dans ses aéroports parisiens au cours de la période 2021-2025, qui sera marquée notamment par le lancement des travaux préparatoires du futur terminal T4 de Roissy-CDG, dont la première tranche doit être livrée en 2028. /Photo d'archives/REUTERS/Philippe Wojazer

Cette prévision figure dans le "Contrat de régulation économique" (CRE) qui doit être conclu pour cinq ans avec l'Etat, à l'issue d'un long processus de consultation des différentes parties prenantes, parmi lesquelles figurent en bonne place les compagnies aériennes qui paient des redevances pour utiliser les infrastructures aéroportuaires.

La conclusion de ce contrat intervient dans un contexte particulier, l'Etat ayant lancé le processus de privatisation d'ADP, dont il détient encore 50,6% du capital.

Ce contrat ne porte que sur les activités "coeur" des aéroports parisiens et exclut donc de ce périmètre les activités commerciales (boutiques, parking, restaurants, hôtels) et immobilières du groupe.

En contrepartie de ce plan d'investissement de six milliards d'euros (contre 3 milliards pour 2016-2020), ADP prévoit une évolution annuelle des tarifs des redevances égale à l’inflation augmentée de 1,35 point en moyenne pour la période 2021-2025 (contre +1% au dessus de l'inflation en 2016-2020).

Les charges de ce périmètre régulé devraient diminuer de 10% environ (hors inflation) en cinq ans après avoir été réduites de 10 à 15% sur la période précédente.

ADP se base sur une hypothèse de croissance de 2,6% en moyenne du trafic passagers d'Orly et CDG sur la période, dont +3,5% sur le trafic international.

L'activité régulée a représenté l'an dernier environ deux milliards d'euros, soit environ 45% du chiffre d'affaires total du groupe.

(Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de Certification Clients Production Bio (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 21/01/2023 - CDD - Valence

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - TOULOUSE BUSINESS SCHOOL

Travaux de maintenance, réparation et rénovation sur le campus parisien de TBS Education

DATE DE REPONSE 03/03/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS