ADP veut doubler ses investissements à Orly et CDG sur 5 ans

PARIS (Reuters) - ADP a annoncé mardi qu'il prévoyait de doubler le montant des investissements dans ses aéroports parisiens au cours de la période 2021-2025, qui sera marquée notamment par le lancement des travaux préparatoires du futur terminal T4 de Roissy-CDG, dont la première tranche doit être livrée en 2028.
Partager
ADP veut doubler ses investissements à Orly et CDG sur 5 ans
ADP a annoncé mardi qu'il prévoyait de doubler le montant des investissements dans ses aéroports parisiens au cours de la période 2021-2025, qui sera marquée notamment par le lancement des travaux préparatoires du futur terminal T4 de Roissy-CDG, dont la première tranche doit être livrée en 2028. /Photo d'archives/REUTERS/Philippe Wojazer

Cette prévision figure dans le "Contrat de régulation économique" (CRE) qui doit être conclu pour cinq ans avec l'Etat, à l'issue d'un long processus de consultation des différentes parties prenantes, parmi lesquelles figurent en bonne place les compagnies aériennes qui paient des redevances pour utiliser les infrastructures aéroportuaires.

La conclusion de ce contrat intervient dans un contexte particulier, l'Etat ayant lancé le processus de privatisation d'ADP, dont il détient encore 50,6% du capital.

Ce contrat ne porte que sur les activités "coeur" des aéroports parisiens et exclut donc de ce périmètre les activités commerciales (boutiques, parking, restaurants, hôtels) et immobilières du groupe.

En contrepartie de ce plan d'investissement de six milliards d'euros (contre 3 milliards pour 2016-2020), ADP prévoit une évolution annuelle des tarifs des redevances égale à l’inflation augmentée de 1,35 point en moyenne pour la période 2021-2025 (contre +1% au dessus de l'inflation en 2016-2020).

Les charges de ce périmètre régulé devraient diminuer de 10% environ (hors inflation) en cinq ans après avoir été réduites de 10 à 15% sur la période précédente.

ADP se base sur une hypothèse de croissance de 2,6% en moyenne du trafic passagers d'Orly et CDG sur la période, dont +3,5% sur le trafic international.

L'activité régulée a représenté l'an dernier environ deux milliards d'euros, soit environ 45% du chiffre d'affaires total du groupe.

(Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Nouveau

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Jonconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS