ADP : hausse des résultats pour 2007

Le gérant des aéroports parisiens a vu son bénéfice s'envoler de 19,2% l'an dernier, porté notamment par le dynamisme du trafic européen, de l'activité des filiales, des revenus commerciaux et immobiliers.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

ADP : hausse des résultats pour 2007
Aéroports de Paris (ADP) publie aujourd'hui de bons résultats 2007, en ligne avec les objectifs et conforme aux attentes des analystes. Hors éléments exceptionnels, ADP (Aéroport de Paris) affiche un bénéfice en hausse de 19,2% à 239 millions d'euros. Tenant compte de ces éléments, notamment la vente de sa participation dans BCIA, l'opérateur de l'aéroport de Pékin, le bénéfice net s'envole à 111,5 % à 321,8 millions d'euros.

Le bénéfice opérationnel net a augmenté de 13,1% à 442,1 millions d'euros et son excédent d'exploitation de 13,5 % à 754,4 millions d'euros. Le chiffre d'affaires enregistre, une hausse de 10,4% à 2,295 milliards d'euros.

Ces bonnes performances sont attribuées à « la croissance du trafic, la dynamique des revenus commerciaux (+9,1%) et immobiliers ( +10,5%) et l'accélération de l'activité filiales (+44,4%) » selon l'analyse d'ADP dans un communiqué.

60 % de croissance pour la période 2005-2010

Le trafic des passagers a enregistré en effet une croissance de 4,7% par rapport à 2006, essentiellement tirée par le dynamisme européen ( +7%) lui-même porté par l'essor des compagnies low-coast (+27,5% sur les plates-formes ADP en 2007). Cette vigueur du trafic à l'étranger a compensé un recul du trafic français (-1,7%), pénalisé notamment par l'ouverture de la ligne TVG Est en juin 2007 et des conflits sociaux dans le secteur aérien en octobre et novembre dernier.

ADP a également tiré profit du dynamisme du trafic d'aviation d'affaires (+ 9,4%) et de l'activité fret et courrier (+7,8%).

Pour 2008, ADP qui gère les plates-formes aéroportuaires de Paris-Orly, Paris Charles-de-Gaulle et Le-Bourget vise une croissance de son chiffre d'affaires et de son Ebitda « sensiblement supérieure » à celle du trafic estimée à 3,75%.

Introduit en Bourse en 2006, le groupe prévoyait alors une croissance de son résultat brut d'exploitation de 45 % à 50 % pour la période 2005 à 2010. Cet objectif a été révisé à la hausse. Le groupe table désormais sur une croissance de 60 %. Autre bonne nouvelle : lors du prochain conseil d'administration, ADP proposera un dividende de 1,63 euro par action. En 2007, il était de 0,94 euro.

Carmela Riposa


Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS