Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Adopter un robot collaboratif

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Moins cher, moins contraignant et plus souple que le robot industriel, le robot collaboratif, ou cobot, peut assister les humains dans leur travail. Une nouvelle source de productivité pour les industriels.

Adopter un robot collaboratif
Le cobot d’assistance à l’effort du français RB3D est installé, entre autres, à la Fonderie mécanique générale castelbriantaise.

Cadiz, Espagne. Le petit humanoïde Nextage s’affaire aux côtés d’un compagnon sur la dérive d’un Airbus A 380. Il pose des rivets sur cette gouverne qui équipera le géant des airs. Conçu par le japonais Kawada, Nextage est un robot collaboratif, ou cobot. Ce qui le différencie d’un robot industriel classique, ce n’est pas qu’il dispose de deux bras et d’une « tête » équipée de caméras, mais sa capacité à travailler parmi les ouvriers, sans risquer de les blesser. Qu’il s’agisse d’humanoïdes, de bras robots ou de portiques robotisés, cette faculté va tout changer dans les ateliers.

1 Équiper les postes les plus pénibles

L’application évidente du cobot, c’est aider l’humain dans ses tâches les plus éprouvantes. C’est avec cet objectif que Gérard Thuet, le président de la Fonderie mécanique générale castelbriantaise (FMGC) exploite depuis un an un cobot d’assistance à l’effort, inventé par le français RB3D. « Nous avons placé un cobot sur un poste d’ébarbage, dit-il.[…]

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Usine Nouvelle N°3385-3386

Vous lisez un article de l’usine nouvelle N°3385-3386

Découvrir les articles de ce numéro Consultez les archives 2014 de L’Usine Nouvelle

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle