Adobe ajoute la signature électronique à son offre

L'éditeur américain, à l'origine du format PDF, vient de racheter son compatriote EchoSign, spécialiste des services en ligne d'authentification et de signature électronique de documents. De quoi scier la branche sur laquelle se sont assis nombre d'éditeurs européens ?

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Adobe ajoute la signature électronique à son offre
"Le rachat d'un spécialiste de la signature électronique par une société américaine, qui plus par est un groupe avec la force de frappe d'Adobe (3,8 milliards de dollars de chiffre d'affaires l'an dernier), ne peut pas nous laisser indifférents", lance Julien Stern, directeur général de Cryptolog, société qu'il a créée en 2001 et qui s'est spécialisée dans les solutions de dématérialisation et de signature électronique (au même titre que STS Group, CertEurope, OpenTrust...). Mais l'entrepreneur n'est pas du genre à céder à la panique.

Si l'on voit le verre à moitié plein, le rachat de cette société californienne, dont le montant n'a pas été communiqué, témoigne pour lui "du rôle essentiel que joue aujourd'hui la signature électronique dans le cadre de la dématérialisation de documents". Et il n'est pas sûr que ses implications soient les mêmes aux États-Unis et sur le Vieux continent, où les réglementations sont très différentes : "La directive européenne de 1999 sur la signature électronique n'a pas grand chose à voir avec la loi américaine e-Sign, passée en 2000 et beaucoup moins contraignante. Il est donc difficile d'imaginer pour l'instant une offre taillée pour le marché mondial."

Avant ce rachat, Adobe semble toutefois s'être préparé pour adresser le marché européen : il a par exemple joué un rôle actif dans la normalisation de PADES (pour "PDF-Advanced Electronic Signature) par l'ETSI (European Telecommunications Standards Institute). Un standard dont l'objectif consiste à normaliser " l'utilisation des signatures numériques PDF afin de mieux sécuriser les transactions dématérialisées au sein de l'Union européenne."

Intégrées à la plate-forme d'échange documents d'Adobe, les technologies d'EchoSign – qui seraient déjà utilisées par quelque trois millions d'utilisateurs à l'international – devraient d'ailleurs, d'après l'éditeur, faciliter les échanges sécurisés de documents et compléter ses solutions existantes pour le transfert de fichiers (SendNow), la création de PDF (CreatePDF) et de formulaires (FormsCentral). Elles devraient surtout réduire les coûts d'échange de fax et de documents papiers, signés à la main.

Enfin, des interfaces de programmation (API), déjà disponibles, devraient permettre à des éditeurs tiers d'intégrer prochainement "facilement" un service de signature électronique à leurs solutions métiers. Un service qui risque de séduire nombre d'entreprises. Mais il reste à voir si Adobe parviendra à répondre aux exigences des réglementations nationales.


Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Innovation
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS