Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

ADM serait proche d'un accord sur le rachat de Bunge

, ,

Publié le , mis à jour le 06/02/2018 À 08H51

Infos Reuters (Reuters) - Le géant américain du négoce de céréales et de matières premières agricoles Archer Daniels Midland (ADM) et son compatriote Bunge pourraient annoncer dès cette semaine un accord sur le rachat de ce dernier, a rapporté lundi l'agence Bloomberg, citant des sources anonymes.

Les négociants, dont l'activité consiste à acheter, vendre, stocker et acheminer les récoltes, sont confrontés depuis quelques années à la faiblesse des marges bénéficiaires dans un contexte de surproduction mondiale, qui touche aussi bien ADM, Bunge, Cargill et Louis Dreyfus - les "ABCD" du secteur qui dominent le marché mondial.

Il y a deux semaines, Reuters, citant une source proche du dossier, avait rapporté qu'ADM avait proposé de racheter Bunge. Ce dernier a rejeté l'an dernier une proposition de rapprochement de Glencore.

Une porte-parole d'ADM a déclaré dans un courriel que le groupe, qui publie mardi ses résultats trimestriels, ne commentait pas "les rumeurs ou les spéculations". De son côté, Bunge n'a pas souhaité s'exprimer.

L'action Bunge gagnait 4,08% à 81,81 dollars à la Bourse de New York vers 17h30 GMT, tandis qu'ADM grappillait 0,24% à 41,53 dollars.

Aux cours de clôture de vendredi, Bunge affiche une capitalisation d'un peu plus de 11 milliards de dollars (8,8 milliards d'euros) contre 23,2 milliards de dollars pour ADM.

Un éventuel accord serait probablement examiné de près par les autorités de régulation et suscitera l'opposition des agriculteurs américains qui redoutent que le contrôle renforcé d'ADM sur le marché ne pèse sur les prix du blé, du maïs et du soja. Les groupes seraient probablement contraint de vendre certaines de leurs installations en Amérique du nord, comme des silos à grains, pour obtenir le feu vert des régulateurs, estiment des analystes.

Une telle association pourrait également lancer une bataille boursière entre ADM et Glencore pour le contrôle de Bunge, après l'approche infructueuse du groupe suisse l'an dernier, à moins que ce dernier ne se contente de reprendre des actifs cédés.

Glencore s'est refusé à tout commentaire.

Ces discussions entre ADM et Bunge interviennent après une vague de fusions dans le secteur agricole nord-américain.

L'année dernière les groupes chimiques américains Dow Chemical et Dupont ont fusionné pour donner naissance à DowDuPont. Parallèlement, les canadiens Potash Corp of Saskatchewan et Agrium se sont associés pour créer Nutrien. L'allemand Bayer cherche lui à finaliser le rachat de l'américain Monsanto.

Bunge, basé à White Plains dans l'Etat de New York, est présent dans 40 pays, et ADM, dont le siège social est à Chicago, revendique des clients dans 160 pays mais a la plus forte présence américaine des "ABCD". L'acquisition de Bunge par ADM permettrait à ce dernier de se renforcer notamment en Amérique latine, où Bunge est un acteur de premier plan.

 

(John Benny à Bangalore, avec Tom Polansek à ChicagoMarc Angrand et Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Véronique Tison)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus