Environnement

Adionics révolutionne le dessalement

Olivier Cognasse , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Made in France

Adionics révolutionne le dessalement
Après treize années passées chez Air liquide, où il travaillait sur la séparation des gaz industriels, Guillaume de Souza s’est attaqué au dessalement, très utilisé dans les régions en manque d’eau douce comme le Moyen-Orient, mais trop énergivore. Cet ingénieur a commencé à réfléchir dès 2007 à une alternative aux traditionnelles usines de dessalement fonctionnant sur les principes de la distillation thermique et de l’osmose inverse. Il lance Adionics en mars 2012, avec une levée de fonds de 2 millions d’euros. "Actuellement, on sort du labo", concède-t-il. La start-up d’une dizaine de personnes vient de remporter avec Degrémont (groupe Suez Environnement) l’un des quatre contrats signés avec Masdar (Émirats arabes unis) pour développer de nouvelles[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte