Ademe : L'industrie doit anticiper dans l'efficacité énergétique

Publié le

Ademe : L'industrie doit anticiper dans l'efficacité énergétique
Sylvie PADILLA, Responsable du Service Entreprises et Eco-Technologies de l’Ademe - Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie

Aujourd’hui, l’industrie consomme un quart de l’énergie française et un tiers de son électricité. Avec à la clé des émissions importantes de gaz à effet de serre et une dépendance énergétique conséquente qui se traduit directement dans les factures des industriels.

Face à une hausse tendancielle du prix de l’énergie, élément indispensable à tout activité de production, il est de l’intérêt de l’industrie d’anticiper et d’investir dans l’efficacité énergétique afin de gagner en compétitivité. Notamment dans un contexte de compétition internationale, où la sobriété énergétique peut, mais surtout doit, être un élément décisif pour relancer la compétitivité des entreprises françaises.

Un défi pour l’avenir évoqué lors du premier colloque national sur la performance énergétique en Industrie organisé par l’ADEME les 18 et 19 mars à Marseille. Ce rendez-vous permettra d'offrir aux industriels, aux équipementiers, aux équipes de recherche… un espace de rencontres et d'échanges sur l'innovation, les bonnes pratiques énergétiques, les financements ou l'obligation d'audit énergétique.

Des solutions à court et moyen terme

Les industriels peuvent en effet dès à présent agir afin de diminuer leur facture énergétique. Et ce, par l'intermédiaire de systèmes de management de l’énergie (SME), plaçant l’efficacité énergétique au coeur de la gestion de l’entreprise.

En jouant ainsi tant sur le plan de la production technique que sur l’humain, cette phase organisationnelle permet d’améliorer la gestion de l’énergie et d’établir des plans d’action pour investir dans des technologies performantes disponibles sur le marché.

Cette mise en place nécessite un diagnostic en amont afin de connaître avec précision la consommation d'énergie de l'industriel par usage, par poste ainsi que d'appréhender les niveaux de consommation dans certaines conditions d'activité. Et ainsi mieux identifier les voies d'amélioration en matière d'efficacité énergétique.

Il est alors préconisé de définir des indicateurs de suivi adaptés à la production, afin de vérifier au fil du temps les progrès réalisés par l'industriel, et d'instaurer des actions de sensibilisation et de formation du personnel.

Des actions techniques pour agir sur les consommations d’énergie existent au niveau
• des utilités ;
• des procédés ;
• du conditionnement d’ambiance des locaux ;
• des équipements électriques.
Elles sont décrites à la rubrique www.ademe.fr/energie-dans-votre-atelier.

En sus de ces solutions immédiates, et plus à moyen terme, les industriels peuvent parier sur des investissements plus conséquents ou innovants, requérant du temps et une approche structurante. Une démarche qui suppose un véritable travail entre l’industriel consommateur d’énergie et l’entité ingénierie (ou fabricant) amenée à le soutenir dans la conception de son projet.


Objectif 2030 : Investir dès aujourd’hui

D’ici 15 ou 20 ans, échelle de temps compatible avec le renouvellement d’un parc industriel déjà vieillissant, l’ADEME estime que la mise en œuvre de toutes ces mesures permettrait d’obtenir un gain d’efficacité énergétique pour l’industrie de l’ordre de 20 %. Une première étape avant d'atteindre le facteur 4 en matière d'efficacité énergétique en 2050. 

Pour atteindre cet objectif, l’efficacité énergétique doit s’inscrire dans les dynamiques d’investissement industriel et apparaître comme un critère de plus de la performance économique, en sus de la qualité ou de la fiabilité. Elle doit entrer réellement dans la politique industrielle et devenir une préoccupation première de chaque dirigeant.

En parallèle les entreprises peuvent être confrontées à des difficultés plus globales à investir : manque de fonds, rentabilité du projet non suffisante, risques liés au développement d'innovations ou aux premières réalisations industrielles...

Or pour nombre d’investissements industriels possédant un enjeu d’efficacité énergétique, des dispositifs de soutien existent, comme les Certificats d’Economies d’Energie, ou les programmes de financement octroyés par l’ADEME. Les industriels ont donc tout intérêt à intégrer la dimension efficacité énergétique dans leur programme d’investissements.

En corollaire, les entreprises concevant, fabricant des équipements industriels doivent leur proposer des solutions énergétiquement performantes en plus des exigences incontournables de qualité, fiabilité.


Du SME aux Investissements d'avenir, le soutien de l’ADEME

L’ADEME vient en soutien à l'industriel, en finançant une partie des coûts du prestataire aidant l’entreprise à mettre en place un SME. Ce programme permet de positionner la gestion de l’énergie au niveau de l’organisation générale de l’entreprise et d’aborder ses différentes facettes de manière méthodique en se fixant des objectifs.

Via le Fonds Chaleur, l'ADEME soutient les industriels dans la mise en place d’équipements de production de chaleur renouvelable : biomasse, solaire thermique, géothermie ou de récupération de chaleur fatale industrielle.

Sans oublier qu'à travers les Investissements d’Avenir, l’ADEME lance l’appel à Manifestations d’Intérêt « Industrie et Agriculture éco-efficientes » pour inciter les industriels et les équipementiers à développer et mettre sur le marché des solutions innovantes

Un panel de dispositifs qui doivent accompagner les entreprises industrielles pour prendre à cœur la problématique énergie dans leur développement et leur recherche de compétitivité.


www.colloque-energie-industrie2015.ademe.fr
www.ademe.fr/entreprises-monde-agricole/innover-developper/investissements-davenir
www.ademe.fr/energie-dans-votre-atelier



 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte