Adecco et Coca après Parmalat ?

Alors que le scandale Parmalat continue de révéler une succession d'anomalies dans le financement du groupe italien par les banques - sept établissements financiers sont dans la ligne de mire de la police financière italienne - les « affaires » reviennent

Partager

Le numéro un mondial du travail temporaire, le groupe Suisse Adecco est en crise ouverte depuis l'annonce, lundi dernier, de problèmes d'audit comptable. Après l'effondrement du titre de près de 50 % à la bourse de Zurich, le groupe vient d'être repris en main par son ancien directeur général John Bowmer, qui préside le conseil d'administration depuis deux ans. Ce retour fait suite à la démission de Félix Weber, le directeur financier d'Adecco, et de Julio Arrieta, directeur de la filiale nord-américaine.
Coca-Cola entre à son tour dans la tourmente après l'annonce, par la Securities and Exchange Commission (SEC) de l'ouverture d'une enquête officielle pour malversations comptables. La SEC, qui préfère aujourd'hui prendre les devants avant que les affaires n'éclatent au grand jour, a pris sa décision après huit mois d'investigation informelle ouverte après la plainte d'un ancien salarié. Celui-ci accuse le fabricant de sodas d'avoir gonflé les résultats de la branche nord-américaines en comptabilisant de façon irrégulière les rabais commerciaux consentis aux clients. C'est un mécanisme similaire qui avait par ailleurs contraint le groupe de distribution néerlandais Ahold a révéler des malversations comptables dans sa filiale basée aux USA.


Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS