Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Adas programme les bancs de test en... anglais

Frédéric Parisot ,

Publié le

La programmation orientée objet utilise des langages informatiques, C++, Java, PHP... qui ne sont pas à la portée de tous les ingénieurs. Adas, société des Pyrénées-Orientales spécialisée dans la réalisation de bancs de test sur mesure, lance un environnement de développement original. Baptisé Kallisté, ce logiciel permet aux ingénieurs d'essais de concevoir leurs applications sans avoir à maîtriser aucun langage de programmation. Il leur suffit de parler anglais. L'utilisateur crée ses vues graphiques à la souris, par glisser-déposer. S'il veut, par exemple, ajouter un bouton fermant une fenêtre, il suffit de cliquer sur la fenêtre, de sélectionner le verbe « stopper » dans la liste des actions proposées, puis de le glisser sur le bouton. Le logiciel génère le code et l'affiche sous forme de phrases, en anglais. Chaque ligne de code s'organise sous la forme « sujet-verbe-compléments », où le sujet est un objet, le verbe une action, les compléments les propriétés des objets. Cela donne des phrases du type « Acquire from demo driver with 2 channel(s) for 10 samples per channel ».

 

Manipuler des grandeurs réelles

Avec une syntaxe aussi proche de la pensée humaine, l'ingénieur n'aura aucun mal à entrer dans le code pour modifier des paramètres. D'autant qu'il n'y a aucune déclaration de variable à effectuer. « C'est la fin du cauchemar des types de données dans les applications techniques », affirme Alain Lainé, le directeur commercial d'Adas. En effet, l'utilisateur manipule des grandeurs réelles (vitesses, tensions...) sans se soucier des problèmes de virgule fixe et de virgule flottante.

L'idée de départ de Kallisté est de simplifier les cycles de développement. Intéressé, Airbus fut associé au développement du logiciel. Chez l'avionneur, la création d'un banc de test est une longue succession d'allers et retours : les ingénieurs d'essais conçoivent leurs applications sur papier, puis demandent à une équipe d'informaticiens d'en faire un prototype. Celui-ci validé, une autre équipe se charge du codage final. Avec Kallisté, un ingénieur d'essais peut tout faire lui-même, de l'organisation de la page à la génération des exécutables.

À peine lancé, le logiciel compte déjà parmi ses utilisateurs de grands noms (Airbus, le Cern). Une réussite pour cette société d'une quinzaine de personnes, filiale du groupe Nexeya (128 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2011).

PRINCIPAUX CONCURRENTS

  • National Instruments (États-Unis)
  • AIM (Allemagne)
  • Symvionics (États-Unis)
  • Measurement Computing (États-Unis)

CARACTÉRISTIQUES

  • Sous Windows 7, Vista ou XP, avec 4 Go de RAM
  • Multi-tâches et temps réel
  • Débogueur intégré
  • Éditeur WYSIWYG
  • Polymorphe
  • Compatible Magali et Adwin
  • Connectivité :GPIB, RS-232, bus

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle