Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Actions et rendements baissent, l'actualité commerciale domine

Publié le

par Laetitia Volga

Actions et rendements baissent, l'actualité commerciale domine
Les Bourses européennes ont terminé en baisse vendredi. À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 0,18% et le Dax allemand a perdu 0,58%. Le FTSEurofirst recule 300 de 0,31%. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau
© Regis Duvignau

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en baisse vendredi mais ont nettement réduit leur pertes dans le sillage de Wall Street bien que les tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine restent en toile de fond.

À Paris, le CAC 40 a terminé en baisse de 0,18% à 5.438,23 points. Le Footsie britannique a laissé 0,07% et le Dax allemand a perdu 0,58%.

L'indice EuroStoxx 50 a reculé de 0,38%, le FTSEurofirst 300 de 0,31% et le Stoxx 600 de 0,36%.

Les investisseurs se sont inquiétés du durcissement de ton de la Chine sur le commerce vis-à-vis des Etats-Unis. La presse officielle chinoise a remis en cause vendredi la sincérité des Etats-Unis sur leur volonté affichée de reprendre les discussions commerciales, ajoutant que leurs récentes décisions, telle l'exclusion du groupe Huawei du marché américain, avaient dégradé le climat des négociations.

Si le secrétaire au Trésor américain avait déclaré qu'il se rendrait bientôt à Pékin pour y poursuivre les négociations - un élément rassurant pour les marchés financiers - le ministère chinois du Commerce a déclaré jeudi n'avoir aucune information à ce sujet.

Alors que les discussions entre Américains et Chinois semblent au point mort, celles entre les Etats-Unis et l'Union européenne pourraient s'améliorer avec la confirmation par la Maison blanche du report de six mois de sa décision sur une éventuelle imposition de droits de douanes sur les voitures et pièces détachées importées.

Autre nouvelle encourageante sur le front commercial, les États-Unis sont sur le point de conclure un accord supprimant les droits de douane sur les importations d'acier et d'aluminium en provenance du Canada et du Mexique, selon plusieurs médias américains.

VALEURS

Le secteur automobile a cédé 1,13%, la confirmation par la Maison blanche d'un report de sa décision sur une éventuelle surtaxe sur les importations européennes n'ayant eu qu'un impact limité.

La baisse des rendements obligataires a pesé sur le secteur bancaire dont l'indice Stoxx a perdu 1,09%.

Les incertitudes sur le commerce ont également fait reculer le titre ArcelorMittal (-3,84%), qui a enregistré la plus forte baisse du CAC.

Dans la partie verte du tableau, Vallourec a grimpé de 8,44% au lendemain de ses résultats trimestriels

A WALL STREET

A l'heure de la clôture en Europe, les grands indices new-yorkais évoluaient sans tendance claire une séance entamée dans le rouge. Le Dow Jones et le S&P-500 étaient quasiment inchangés tandis que le Nasdaq reculait de 0,3%.

LES INDICATEURS DU JOUR

La confiance du consommateur américain a rebondi à un plus haut de 15 ans au mois de mai dans un contexte de regain de confiance dans les perspectives économiques, ont montré les résultats préliminaires de l'enquête mensuelle de l'Université du Michigan.

Toutefois, l'Université du Michigan a précisé que "le rebond avait principalement été enregistré avant l'échec des négociations commerciales avec la Chine et les mesures de représailles prises par Pékin".

CHANGES

Le dollar gagne environ 0,1% face à un panier de devises de référence et l'euro recule d'autant, autour de 1,116 dollar.

Le sterling est tombé à 1,272 dollar, un plus bas de quatre mois, et est revenu à un creux de trois mois face à l'euro en réaction à l'échec des négociations sur le Brexit menées par le gouvernement britannique et l'opposition travailliste, qui votera contre l'accord négocié avec les Européens, a rapporté Jeremy Corbyn, le dirigeant du Labour.

Le yuan est de son côté tombé sous 6,90 pour un dollar, un plus bas de cinq mois, affecté par la persistance des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine avant de se redresser à la faveur des informations de Reuters selon lesquelles la Banque populaire de Chine ne le laissera pas tomber sous le niveau clé de 7 yuans pour un dollar.

TAUX

Les rendements des obligations d'Etat en Europe ont fini en baisse - tout en ayant réduit leur pertes en fin de séance - avec les inquiétudes grandissantes sur le commerce entre la Chine et les Etats-Unis, le ralentissement de la croissance mondiale et les craintes sur la situation économique en Italie.

Le 10 ans allemand a terminé autour de -0,106%, après un creux en séance à -0,129%, non loin d'un plus bas depuis septembre 2016.

Le retour des incertitudes sur le Brexit a favorisé un retour des investisseurs sur le marché obligataire britannique où le rendement des Gilt à 10 ans a touché en séance un creux de plus d'un mois, à 1,008%. Sur le marché américain, le rendement des Treasuries à 10 ans recule sous 2,40% après être descendu à 2,364%.

PÉTROLE

Les cours du brut se sont retournés à la baisse mais ils devraient conserver une progression sur l'ensemble de la semaine après avoir été soutenus par les craintes d'une escalade des tensions au Proche-Orient et la pression exercée sur la production iranienne avec les sanctions américaines.

Le Brent de la mer du Nord évolue sur le seuil de 72 dollars, après avoir atteint 73,23 dollars en séance, et le brut léger américain est retombé sous les 63 dollars.

(Édité par Blandine Hénault)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle