Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Accusé de harcèlement, Steve Wynn, magnat déchu des casinos, cède toutes ses parts

Publié le

HONG KONG (Reuters) - Accusé de harcèlement sexuel et contraint le mois dernier à la démission, Steve Wynn, magnat déchu du monde des casinos, a vendu la totalité de ses parts dans la compagnie qu'il avait fondée il y a seize ans.

Accusé de harcèlement, Steve Wynn, magnat déchu des casinos, cède toutes ses parts
Accusé de harcèlement sexuel et contraint le mois dernier à la démission, Steve Wynn, magnat déchu du monde des casinos, a vendu la totalité de ses parts dans la compagnie qu'il avait fondée il y a seize ans. /Photo d'archives/REUTERS/Mike Blake
© Mike Blake

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

L'accord annoncé vendredi prévoit que le groupe Galaxy Entertainment, basé à Macao, reprendra environ 5% du capital du groupe Wynn Resorts, qui gère des établissements de jeux à Macao et à Las Vegas. La transaction représente un montant d'environ 930 millions de dollars.

Deux investisseurs institutionnels se portent acquéreurs des autres actions détenues par le milliardaire.

Début février, Steve Wynn a démissionné de la direction de sa compagnie à la suite des révélations du Wall Street Journal sur son comportement de prédateur sexuel à l'égard de collaboratrices, venant s'ajouter à la liste des hommes de pouvoir emportés depuis la chute en octobre dernier du producteur hollywoodien Harvey Weinstein.

(Farah Master avec Philip George à Bangalore; Henri-Pierre André pour le service français)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle