Accord pour le rachat de TDF France

LONDRES/PARIS (Reuters) - Un consortium emmené par le fonds de pension canadien PSP Investments va racheter les actifs français de Télédiffusion de France (TDF) dans le cadre d'une transaction d'environ 3,5 milliards d'euros, ont dit à Reuters plusieurs sources proches de l'opération.

Partager

L'accord sur la vente de TDF France pourrait être signé dans les prochaines heures et être annoncé dans les tout prochains jours.

"PSP est parvenu à un accord pour reprendre les actifs français de TDF pour environ 3,5 milliards d'euros", a dit une source proche du dossier.

"On commence à voir la lumière au bout du tunnel mais je veux être prudent", a dit de son côté une autre source, en référence à des négociations quelque peu laborieuses depuis plus d'un an.

TDF, qui a pour clients des groupes de télévision et de radio ainsi que des opérateurs de téléphonie, a enclenché le processus de vente de ses activités en France au cours de l'été 2013.

Le groupe et ses actionnaires, les fonds TPG Group, Ardian et Charterhouse Capital ainsi que la Banque publique d'investissement (BPI), comptent sur cette vente pour rembourser une dette de quelque 3,8 milliards d'euros.

TDF, TPG Capital, Charterhouse et la BPI se sont refusés à tout commentaire. Ardian n'a pas fait de commentaire dans l'immédiat.

Associé au fonds Arcus, puis rejoint par le fonds de pension néerlandais APG et le gestionnaire d'actifs Brookfield, PSP Investments est revenu en mai, contre toute attente, dans la course pour le rachat des actifs français de TDF, relançant un processus qui paraissait alors compromis.

PSP a profité des difficultés du fonds Dering Capital qui était sorti victorieux du dernier tour d'enchères avec une proposition avoisinant 3,7 milliards d'euros mais qui n'a pas réussi à boucler le financement de son offre avant la date butoir convenue avec les propriétaires de TDF, selon des sources impliquées dans les discussions.

Cette relance du processus de vente des actifs français de TDF est intervenue au moment où la visibilité sur la recomposition attendue du marché français des télécoms s'est améliorée avec le rachat de SFR par Numericable.

(Sophie Sassard à Londres et Matthieu Protard à Paris, avec Gwénaëlle Barzic à Paris, Freya Berry et Cliare Ruckin à Londres, édité par Dominique Rodriguez)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

33 - Ste Hélène

Travaux de restructuration de la Mairie

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS