Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Boeing et Donald Trump ont (finalement) trouvé un accord sur le coût des nouveaux Air Force One

, , ,

Publié le , mis à jour le 28/02/2018 À 06H35

Le président Donald Trump et Boeing ont trouvé un accord sur la fourniture par le constructeur aéronautique de deux avions présidentiels pour un coût de 3,9 milliards de dollars (3,2 milliards d'euros), a annoncé la Maison blanche mardi 27 février sans préciser le contenu de celui-ci.

Boeing et Donald Trump ont (finalement) trouvé un accord sur le coût des nouveaux Air Force One
Les deux Air Force One actuellement en service sont entrés en service au tout début des années 1990.
© DR

Finalement l'Administration Trump et Boeing serait parvenu à un accord sur le coût des futurs avions présidentiels Air Force One. Et ce alors que les négociations semblaient très mal engagée puisqu'un un mois avant son entrée à la Maison blanche, Donald Trump avait menacé d'annuler le contrat passé avec Boeing si l'avionneur ne baissait pas le prix des futurs "Air Force One". "Annulez la commande !", avait-il lancé sur Twitter. Propos qu'il a par la suite réitérés après avoir été élu.

La Maison blanche a annoncé mardi 27 février que Donald Trump et Boeing ont trouvé un accord sur la fourniture par le constructeur aéronautique de deux avions présidentiels pour un coût de 3,9 milliards de dollars (3,2 milliards d'euros). Le porte-parole adjoint de la Maison blanche, Hogan Didley, a déclaré que cet accord "informel" noué avec Boeing se traduirait par une économie de 1,4 milliard de dollars pour le contribuable américain. Un chiffre qu'il n'a pas été possible de confirmer de source indépendante dans l'immédiat.

Les deux AIr Force One en service datent de 1990

Boeing pour sa part a dans un communiqué estimé que "le président Trump a négocié un bon accord au nom du peuple américain".

Les deux exemplaires d'Air Force One qu'utilise actuellement la Maison blanche avaient été commandés par le président Ronald Reagan et sont entrés en service au tout début des années 1990. Air Force One permet au président des Etats-Unis de disposer d'un bureau volant et d'exercer toutes les prérogatives de sa fonction pendant qu'il est dans les airs, y compris déclencher une attaque nucléaire.

Pour Reuters

Réagir à cet article

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle